Le marché du bio approche les 100 milliards d’euros

shutterstock

Le bio est en plein boom, et pas seulement en France. Le marché des produits issus de l’agriculture biologique progresse à l’échelle mondiale. L’engouement demeure cependant très concentré en Europe et aux États-Unis. Un article de notre partenaire Ouest-France.

En plein essor, notamment en France, le marché du bio serait en passe d’atteindre les 100 milliards d’euros à l’échelle mondiale, a annoncé Michel Reynaud, vice-président de l’organisme de certification Ecocert, mardi 18 juin 2019, lors d’un colloque international organisé sur la bio.

En 2017, la Fédération internationale de l’agriculture bio (Ifoam) estimait le marché à 90 milliards d’euros, contre environ 11 milliards en 1999. Les chiffres de 2018 sont attendus. Si le marché progresse, il reste encore de taille très modeste à l’échelle mondiale. À titre de comparaison, le marché alimentaire mondial était estimé à 5 000 Mrd$ (McKinsey, 2015).

La France talonne l’Allemagne en Europe

Et pour cause, le marché du bio est essentiellement occidental : l’Europe et les États-Unis en sont les principaux consommateurs, même si une demande serait apparue en Chine depuis cinq ans, dont le montant reste sujet à caution. En 2017, 40 Mrd€ de produits bio étaient achetés aux États-Unis, et 37 Mrd€ en Union européenne. Sur le vieux continent, c’est l’Allemagne qui est en tête avec 10 milliards d’euros, devant la France (7,8 Mrd€). « Mais le différentiel avec l’Allemagne se réduit, pour ainsi dire, de jour en jour, constate Michel Reynaud. Et nous avons bon espoir de les dépasser. »

Côté production, l’Union européenne se place devant les États-Unis, avec 2,9 % de sa surface agricole utile dédiée à ce cahier des charges, contre seulement 0,9 % Outre-Atlantique. Une différence que Michel Reynaud explique notamment par l’existence d’aides publiques à la conversion, en Europe. Là où les farmers américains ne peuvent compter que sur des programmes privés. La différence dans le nombre d’agriculteurs est parlante, même si les tailles d’exploitations sont éloignées : 400 000 agriculteurs bio en UE, contre « quelques milliers aux États-Unis ».

Lire la suite sur Ouest-France.fr

Supporter

Measure co-financed by the European Union

Le contenu du présent rapport ou de la présente publication reflète uniquement la position de l'auteur et relève de sa seule responsabilité. La Commission européenne n’assume aucune responsabilité quant à l’usage qui pourrait être fait des informations qu’il/qu’elle contient.

From Twitter

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer