Les aides à l’agriculture bio accumulent les retards en France

Les agriculteurs bio attendent toujours plus de deux ans d'aides. [Shutterstock]

Les aides à la bio accumulent plus de deux ans de retard, les agriculteurs bio ont saisi le défenseur des droits et espèrent que l’État renouvellera les avances de trésorerie existantes. Un article de notre partenaire, le Journal de l’environnement.

Les retards dans le paiement des aides dues aux agriculteurs engagés en agriculture biologique n’en finissent pas.

Selon les constats réalisés par la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab), un reliquat de 3% des aides n’a pas été traité pour 2015 et seul un tiers de celles de 2016 a été géré. La faute à un logiciel informatique, qui ne touche que les aides à la bio.

Agriculture bio en Europe: le sud produit, le nord consomme

Trois pays du sud de l’Europe représentent 44.9 % du total des terres agricoles biologiques dans l’Union européenne. Au niveau de la consommation au contraire, les pays du Nord sont en tête.

Défenseurs des droits saisi

L’instruction des dossiers 2017 ne commençant qu’une fois la campagne 2016 achevée, la Fnab «ne voit donc pas comment» le gouvernement pourrait tenir le calendrier d’un retour à la normale avant fin 2018, soit le versement effectif de l’ensemble des aides bio 2015, 2016, 2017.

La fédération, après avoir dénoncé maintes fois le problème, a saisi le défenseur des droits le 25 octobre dernier. Une démarche inédite.

Montants en baisse

«En tant que chef-fe-s d’entreprise, les paysans et paysannes bio ont construit leur modèle économique sur la base des montants de soutien annoncés en 2014. Depuis lors, non seulement les montants ont baissé, l’aide au maintien a été supprimée, mais qui plus est le soutien restant n’est pas versé », s’alarme Guillaume Riou, président de la Fnab.

« Non seulement la trésorerie de nos fermes est gravement fragilisée mais nos possibilités d’investir, d’innover et de nous développer sont freinées. Qui peut sérieusement gérer une entreprise dans ces conditions? »

Avances de trésorerie maintenues ?

La Fnab demande également le maintien des avances de trésorerie mises en place depuis 2016, via un système d’avances de trésorerie remboursables (ATR) et plafonnées mis en place dès 2016, qui ont jusqu’ici permis d’amortir ces retards et leur impact sur la trésorerie des fermes.

« Ces avances, qui devront être remboursées par les producteurs après le versement de la totalité des sommes dues, ont permis de soulager la pression économique générée par cette situation », précise la Fnab. « Il est primordial que ce système soit maintenu et que les remboursements ne soient pas réclamés tant que les aides bio n’ont pas été versées. »

L’agriculture bio poursuit son essor en France

Le secteur du bio poursuit son essor en France. Avec 1,77 million d’hectares, il représente désormais 6,6% de la surface agricole fin 2017. Un article de notre partenaire, le Journal de l’Environnement.  

Subscribe to our newsletters

Subscribe