L’UE veut débloquer l’accès au crédit pour les jeunes agriculteurs

Le soutien aux jeunes agriculteurs est une priorité de l'UE pour répondre au vieillissement de la profession. [Fotokostic/Shutterstock]

Les jeunes agriculteurs sont une denrée rare dans plusieurs États membres. Le 29 avril, l’UE a annoncé le lancement d’un programme d’un milliard d’euros pour les aider à accéder aux crédits bancaires. Un article de notre partenaire,Ouest-France.

La Commission européenne et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont lancé ce lundi 29 avril un programme conjoint pour financer des prêts en faveur des agriculteurs, d’après un communiqué.

Ce programme s’élevant à presque un milliard d’euros, entièrement financé par la BEI, devrait être complété par des banques locales volontaires, portant potentiellement le montant total disponible à deux milliards d’euros. Le prêt final accordé à l’agriculteur sera donc financé à 50/50 par la BEI et les banques.

Des prêts réservés aux jeunes agriculteurs

Au moins 10 % du portefeuille sera consacré aux jeunes agriculteurs, les moins de 41 ans selon les critères de l’Union européenne (UE). D’après la BEI, vu l’engouement des banques avec lesquels elle a été en contact, il est probable que le total des sommes mobilisées soit consacré à plus de 15 % aux jeunes agriculteurs.

La Banque européenne d’investissement explique la procédure : une banque la contacte et, en moins d’un mois, un accord peut être trouvé et la BEI prête l’argent à la banque, à un taux inférieur au marché ; une fois l’argent reçu, la banque mobilise la même somme et doit répercuter le taux de prêt avantageux sur l’agriculteur.

Les conditions différeront en fonction des accords. Mais toutes les banques auront une même obligation : débloquer les fonds et prêter l’argent reçu de la BEI en un an maximum.

La pyramide des âges menace l'agriculture européenne

Les États membres ne peuvent faire l’impasse sur le renouvellement générationnel dans le secteur agricole . Or l’entrée de jeunes dans le secteur passe par un budget PAC important, selon les jeunes agriculteurs.

Seulement 3,3 % de jeunes chez les agriculteurs chypriotes

Les jeunes agriculteurs représentent 11 % des 10,3 millions d’agriculteurs en 2016, selon les chiffres d’Eurostat (et 32 % avaient plus de 65 ans).

Les jeunes agriculteurs sont particulièrement rares à Chypre (3,3 %), au Portugal (4,2 %) et au Royaume-Uni (5,3 %) mais sont plus présents en Autriche (22,2 %), en Pologne (20,3 %) et en Slovaquie (19,0 %). En France, ils représentent 15,6 % de la population des agriculteurs.

Un peu plus d’un quart des demandes de prêt déposées par les jeunes agriculteurs dans l’UE est rejetée (27 %), contre un taux de 9 % pour les agriculteurs, observe la Commission, qui s’inquiète plus généralement du renouvellement des générations dans le monde agricole.

« C’est un problème majeur que de mettre entre les mains des jeunes agriculteurs des prêts à long terme à des taux d’intérêt raisonnables », a souligné Phil Hogan, commissaire européen à l’Agriculture, auprès de journalistes.

« L’accès à la finance est crucial et trop souvent un obstacle pour les jeunes gens qui veulent rejoindre la profession », affirme-t-il dans le communiqué. L’initiative conjointe portera sur des prêts à 15 ans, à des taux « inférieurs à ceux du marché », a expliqué le commissaire.

Des aides accessibles d’ici juillet

L’idée est de proposer des délais jusqu’à cinq ans avant de commencer le remboursement du prêt, et d’offrir de la flexibilité, par exemple une période de pause, de quelques mois, dans les remboursements en cas de difficultés.

« Avec cette nouvelle initiative, la BEI regarde vers l’avenir du secteur et répond à une importante lacune du marché : le manque d’accès à la finance pour les agriculteurs, en particulier la prochaine génération d’agriculteurs », souligne Andrew McDowell, vice-président de la BEI en charge de l’agriculture, cité dans le communiqué.

Ces projets et les statistiques de rejets de prêts ont montré qu’il y avait une vraie « lacune » dans le domaine des crédits bancaires pour les jeunes agriculteurs, assène Phil Hogan.

L’initiative peut commencer « immédiatement », selon lui, « dans les deux mois les banques peuvent offrir ce type de produit ». Les premiers prêts pourraient donc voir le jour d’ici quelques mois.

Des prêts pilotes pour la France

Par ailleurs, deux prêts pilotes à hauteur de 275 millions d’euros sont sur le point d’être lancés en France. La nouvelle initiative s’inspire par ailleurs de prêts effectués dans le secteur laitier.

Dans le détail, un premier prêt pilote de 75 millions d’euros, destiné uniquement aux jeunes agriculteurs, devrait être lancé. D’abord en France et, si l’initiative est un succès, elle sera reproduite dans d’autres pays de l’UE. L’initiative doit encore être approuvée par l’UE mais, d’après la BEI, il y a de bonnes chances qu’elle se réalise.

Le deuxième prêt pilote de 200 millions d’euros est lui destiné à l’agriculture dont les actions sont en faveur du climat.

Agriculture européenne : où sont les femmes ?

Malgré les mesures en place, les jeunes et les femmes sont toujours très peu nombreux dans le secteur agricole européen. La nouvelle PAC permettra-t-elle de régler ce problème ?

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.