Viande de cheval : la France est le pays le plus touché par la fraude

Selon les résultats des tests ADN, près de 5% de la viande contrôlée en Europe présentait des traces de cheval. Avec plus de 13%, la France détient le record en Europe.

Plus de 7259 contrôles ont été effectués en Europe par les autorités de chaque pays. Financée en grande partie par la Commission européenne, cette opération d’envergure avait été annoncée au pic du scandale sur la viande de cheval en février 2013.

Tests ADN et mobilisation d’Europol en réponse à la fraude

Les résultats ont été publiés, mardi 16 avril. Ils révèlent que 4,64% des échantillons contrôlés en Europe contenaient de la viande de cheval.

Réunion le 19 avril 

Dans le même temps, les tests à la phénylbutazone ont été positifs seulement dans 0,6% des cas, un résultat jugé positif par la Commission européenne. Ce produit est un anti-inflammatoire utilisé par les vétérinaires et exclu de la chaine alimentaire.

« Cela confirme bien qu’il s’agit d’une fraude et non d’un problème de sécurité alimentaire », a déclaré le commissaire à la Protection du consommateur, Tonio Borg.

La France a obtenu les plus mauvais chiffres de l’Union européenne. Sur 353 tests ADN, 47 présentaient des traces de cheval, soit 13,3%, presque le triple de la moyenne. 

Toutefois, parmi les 217 échantillons contrôlés – 10 résultats sont encore attendus – , aucune trace de phénylbutazone n’a été détectée.

Les experts nationaux rencontreront la Commission européenne, vendredi 19 avril, pour discuter du prolongement ou non de la surveillance accrue mise en place en février. Bruxelles a prévu de proposer, dans les semaines à venir, de nouvelles mesures, en particulier des sanctions en cas de fraude, pour encadrer la chaine alimentaire.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.