Une nouvelle CAP plus efficace et climato-compatible

Dans la PAC post-2020, les États membres auront plus de marge de manœuvre pour établir des stratégies spécifiques. [Shutterstock]

La proposition de la Commission pour la Politique agricole commune post-2020 donne plus de flexibilité aux États membres dans l’application des règles et dans leur adaptation aux spécificités nationales.

L’exécutif européen estime que le nouveau modèle de mise en œuvre proposé pour la Politique agricole commune (PAC) permettrait de rendre les dépenses plus efficaces et de mieux gérer ses effets au niveau national.

Ses détracteurs estiment cependant que ce modèle ne permettra pas de garantir l’impact réel des financements européens sur les objectifs communs, notamment ceux liés au climat.

 

Télécharger en PDF  

Subscribe to our newsletters

Subscribe