« De magnifiques fleurs écloront » à Tora Bora

AfghanistanMinaWalli.jpg

Les kamikazes pourraient à présenter être remplacés par des « infirmières, des enseignants, de magnifiques femmes au foyer et de bons maris » à Tora Bora, une des zones les plus « terrifiantes » d'Afghanistan où Ben Laden se serait caché, a déclaré à EURACTIV lors d'un entretien Mina Wali, fondatrice d'une école privée dans cette zone défavorisée.

Mina Wali a vécu aux Etats-Unis pendant 28 ans et est retournée en Afghanistan en 2005 pour apporter son aide à la reconstruction de son pays d'origine. En 2006, elle a ouvert la première école « Hope of Mother » (en français : l'espoir d'une mère), qui compte 400 étudiants.

Elle s'est confiée à Georgi Gotev, rédacteur senior chez EURACTIV.

Pour lire une version résumée de cet entretien, veuillez cliquer ici.

Subscribe to our newsletters

Subscribe