500 millions pour l’innovation agricole dans les pays du Sud

BillGatesandMacron [Pool/EPA/EFE]

L’Union européenne et la Fondation Bill et Melinda Gate ont promis plus de 500 millions d’euros à la recherche et l’innovation dans le domaine de l’agriculture pour les trois prochaines années.

L’UE et la Fondation Bill et Melinda Gates vont coopérer sur une initiative conjointe pour encourager la recherche et l’innovation agricole dans les pays en développement, afin de répondre aux défis les plus urgents posés par le changement climatique.

La Commission fournira 270 millions d’euros sur les trois prochaines années (de 2018 à 2020) tandis que la Fondation viendra compléter cette promesse avec 255 millions d’euros sur la même période.

OGM

Pour la Fondation Gates, l’innovation dans l’agriculture pourrait être synonyme de l’utilisation d’OGM. Bill Gates est connu pour son soutien à l’ingénierie génétique. Dans une interview avec le Wall Street Journal l’année dernière, il déclarait que les OGM allaient faire toute la différence en Afrique.

Pour le commissaire européen à la coopération internationale et au développement, Neven Mimica, l’impact du changement climatique est particulièrement grave pour les pays les moins développés, où des conditions extrêmes peuvent causer des baisses drastiques de production et entraîner des famines.

El Niño plonge le sud de Madagascar dans la famine

Le phénomène El Niño a décuplé les épisodes de sécheresse dans les districts les plus pauvres du sud de Madagascar, ou 80% de la population rurale est touchée par l’insécurité alimentaire.

« Nous devons donc soutenir davantage la recherche et l’innovation pour faire face à ce défi et améliorer les systèmes de production agricole. Nous devons mobiliser des fonds à la fois publics et privés pour financer cette recherche et je suis ravi à l’idée de travailler avec la Fondation Bill et Melinda Gates sur ce défi urgent », a déclaré Neven Mimica.

Les financement de cette action conjointe concerneront l’agronomie pour la production primaire, les technologies dans toutes les étapes de la production, l’organisation générale tout le long de la chaîne de valeur, avec une attention particulière portées à la création d’emploi et à la sécurité alimentaire.

Les fermes biologiques s'avèrent plus rentables

L’agriculture biologique affiche une meilleure rentabilité que l’agriculture conventionnelle, démontre le rapport annuel que l’Insee consacre aux acteurs économiques et à l’environnement. Un article de notre partenaire, le Journal de l’Environnement.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe