INFOGRAPHIE : le budget de l’aide au développement de l’UE pour 2014-2020

La sécheresse et la famine frappent de nombreuses régions en Afrique. [Stuart Price/United Nations]

EURACTIV a comparé les chiffres de l’accord budgétaire de l’UE conclu entre les chefs d’État le 8 février avec la proposition initiale de la Commission. D’après nos calculs, la différence s’élève à 6,3 milliards d’euros. Il s’agit de l’écart à combler pour que l’UE respecte ses promesses de dépenses consacrées à l’aide à l’étranger, à savoir 0,7 % de son revenu national brut (RNB).

Le 8 février, les dirigeants de l'UE ont convenu d'un budget total de 960 milliards d'euros pour 2014-2020, un montant beaucoup moins élevé que les 1, 025 mille milliards d'euros initialement proposés. La différence est d'au moins 6,34 %.

>> Lire : Un accord de 960 milliards d’euros pour les inflexibles du budget de l’UE

Le Fonds européen de développement (FED) et l’Instrument de financement de la coopération au développement (ICD) constituent les deux piliers principaux de l’aide au développement de l'UE. Le montant alloué à ces deux piliers a été plus réduit que le budget dans son ensemble.

La somme réservée à l'aide à l'étranger dans le cadre du FED s'élève à 26,986 milliards d'euros, contre 29,998 milliards proposés par la Commission, soit une différence de 10,1 %.

De la même manière, les dirigeants de l'UE ont consacré 20,6 milliards d'euros à l'Instrument de financement de la coopération au développement (ICD). La proportion de l’ICD dans la catégorie « L’Europe, acteur mondial », étant donné qu’aucun détail n’est disponible, s’élève toutefois à 17,3 milliards d’euros. La différence représente donc 16 %.

L'infographie ci-dessous reprend les chiffres détaillés :

Andris Piebalgs, le commissaire européen en charge de l'aide au développement, a appelé les États membres de l'UE à combler les coupes budgétaires dans l'aide afin de respecter l'engagement de 0,7 % du RNB.

>> Lire : Piebalgs exhorte les États membres à combler le trou de l’aide au développement

À l'issue de 26 heures de négociations, les dirigeants de l'UE ont atteint un accord sur le budget septennal au cours du sommet des 7 et 8 février.

Le budget de l'UE pour 2014-2020 est moins élevé que celui pour 2007-2013. Il passe de 1,12 % à 1 % du revenu national brut (RNB) de l'UE.

Il s'agit de la première réduction nette du budget de l'UE dans l'histoire de l'Union.

L'accord des dirigeants de l'UE établit le montant des « engagements », la somme maximale consacrée à la période septennale, à 960 milliards d’euros. Le budget des « paiements », le montant à dépenser, a été réduit de 34 milliards d'euros pour arriver à 908,4 milliards d'euros.

>> Lire : Le budget de l’UE pour 2014-2020 en chiffres

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.