Les fonds pour l’adaptation au changement climatique devraient adopter des pratiques microfinancières afin d’atteindre les plus vulnérables

DISCLAIMER: Toutes les opinions affichées dans cette colonne reflètent l'avis de l'auteur, pas celle d'EURACTIV.COM Ltd.

Les Etats membres de l’UE devraient se pencher sur les institutions microfinancières (IFMs) comme des moyens efficaces pour atteindre les plus vulnérables, où ceux-ci risqueraient de marginaliser ceux qui sont dans le besoin, écrit Christoph Pausch, secrétaire exécutif de la European Microfinance Platform, dans un commentaire exclusif pour EURACTIV.

La contribution suivante a été envoyée en exclusivité à EURACTIV par Christoph Pausch, secrétaire exécutif de la European Microfinance Platform.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.