Éliminer le gaspillage alimentaire pour nourrir la planète

Promoted content

En 2050, la Terre devra nourrir 9 milliards d’être humains. Jusqu’à maintenant, garantir la sécurité alimentaire passait par l’accroissement de la production. Pourtant, réduire les pertes et déchets alimentaires peut aussi aider à lutter contre la pauvreté tout en réduisant la pression sur le climat et les ressources en eau.

L’ONU estime qu’un tiers de la production alimentaire est perdue ou gaspillée.

56 % du gaspillage a lieu dans le monde développé, surtout au stade de la consommation.

Les 44 % restants sont gaspillés dans les pays en développement, durant les stades de production, de stockage et de manutention.

Selon le World Ressource Institute, l’émancipation et la formation des femmes sur le sujet pourrait représenter un début de réponse. Les femmes constituent 41 % de la main-d’œuvre agricole dans le monde, et seraient responsables de près de 90 % du temps passé à cuisiner pour leur famille (sic).

Durant les phases de manutention et de stockage, mettre en place des petites avancées technologiques peut faire la différence. Sacs de stockage en plastique pour éloigner les insectes, petits silos métalliques et caisses en plastique sont quelques exemples. Lors de la phase de consommation, les programmes de redistribution et de don et la réduction de la taille des portions peuvent être utiles.

Si le monde s’engageait à réduire les déchets alimentaires de moitié, les pénuries alimentaires diminueraient d’environ 22 %.

En Europe, la Commission européenne a déjà promis de réduire les déchets alimentaires du continent de 50 % d’ici à 2020. Les ONG appellent quant à elles l’UE à faire du gaspillage une priorité de sa stratégie pour l’économie circulaire.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.