Le poste de commissaire pour la Roumanie en suspens

1-2-800x450

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

BUCAREST

Qui sera commissaire pour la Roumanie ? La Première ministre roumaine, Viorica Dăncilă, a réagi à l’article d’Euractiv selon lequels les deux noms — Dan Nica et Rovana Plumb — proposés par le gouvernement roumain pour la prochaine Commission européenne avaient été rejetés.

« Il n’y a rien d’officiel. J’ai vu que certains souhaitaient le refus des deux candidats. Il semblerait que les petites histoires politiques soient plus importants que l’image de la Roumanie », s’est énervée la Première ministre social-démocrate, l’énergique Viorica Dăncilă.

« Lorsque M. Cioloș (actuellement président du groupe Renouveau Europe au Parlement européen) est devenu commissaire à l’agriculture, j’étais membre de la commission de l’agriculture au Parlement européen et j’ai soutenu sa candidature, car il était le représentant de la Roumanie. J’aimerais voir la même approche et la même responsabilité de la part de tous ».

Des sources proches du dossier insistent sur le fait que la candidature de Ramona Mănescu, ancienne eurodéputée et actuelle ministre des Affaires étrangères,  est toujours en lice et qu’il est fort possible que Bucarest reçoive le portefeuille des transports.

>>  Pour les dernières mises à jour sur la formation de la nouvelle Commission, c’est par ici !

(Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

PARIS

Les vignerons votent pour le CETA. La Fédération française des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS) a publiquement reconnu le « véritable avantage » de l’accord commercial UE-Canada (CETA), espérant que le Parlement français  « validera définitivement cet accord afin qu’il puisse être ratifié rapidement ».

Plusieurs secteurs agricoles européens, tels que l’élevage en France et en Irlande, s’opposent fermement au CETA. En vigueur depuis le 21 septembre 2017, l’accord supprime les droits de douane sur 98 % des lignes tarifaires.

Pour les vins et spiritueux français, la progression des exportations vers le Canada s’est élevée à 4 % en volume et 6 % en valeur entre octobre 2017 et juin 2019, indique la FEVS dans un communiqué diffusé parallèlement aux chiffres d’exportations du secteur sur les six premiers mois de l’année. « Concrètement, nous exportons plus de 5 millions de bouteilles supplémentaires et réalisons un supplément de chiffre d’affaires d’environ 40 millions d’euros », a indiqué le président de la FEVS, Antoine Leccia. (Euractiv.fr)

MADRID

L’Espagne reste en tête du tableau de la croissance économique de l’UE. La ministre par intérim de l’Économie, Nadia Calviño, a déclaré que l’Espagne continuerait à diriger « la croissance économique de l’UE ». Selon elle, le pays devrait connaître une croissance d’environ 2 % en 2020, ce qui correspond aux prévisions de 1,9 %, faites par le gouvernement intérimaire.

Lors d’un séminaire qui s’est tenu jeudi dans les locaux d’EFE à Madrid (« Efeminist Breakfasts »), Nadia Calviño a déclaré que tous les principaux organismes financiers internationaux prévoyaient une croissance de l’économie espagnole pour cette année entre 2,2 % et 2,4 %, soit supérieure aux 2,2 % prévus par le gouvernement, un chiffre que la ministre a décrit comme « extrêmement prudent ». (EuroEFE.Euractiv.es)

VARSOVIE

Taxer ou ne pas taxer ? Lors de sa visite en Pologne, le vice-président américain, Mike Pence, a remercié Varsovie d’avoir décidé de ne pas imposer une taxe numérique, qui aurait pu inclure des géants technologiques comme Apple. La Pologne a-t-elle complètement abandonné cette idée ? Le doute persiste. Après la visite du vice-président américain, le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a déclaré : « Nous prévoyons d’introduire une taxe selon les règles de l’UE et de l’OCDE ». (Łukasz Gadzała, Euractiv.pl)

BERLIN

Des réfugiés attaqués. Selon le quotidien allemand, Neue Osnabrücker Zeitung, la police a dénombré 609 attaques contre des réfugiés au cours du premier semestre 2019.

Qu’il s’agisse d’insultes, d’incendies criminels ou d’attaques graves, presque toutes ont été classées par les autorités de “crimes racistes”. En outre, 60 attaques ont été perpétrées contre des centres pour réfugiés et 42 contre des organisations humanitaires ou des volontaires. (Claire Stam, Euractiv.de)

Rome

Un comte pour Conte. L’Italie a désigné Paolo Gentiloni comme candidat commissaire. Descendant d’une famille aristocratique, Paolo Gentiloni a été ministre des Affaires étrangères et premier ministre. Il devrait recevoir un poste de haut rang. “J’aime l’Italie et l’Europe et je suis fier de cette nomination”, a-t-il tweeté. (Gerardo Fortuna, Euractiv.com)

BRATISLAVA

L’ancien Premier ministre défend les propos racistes. “Milan Mazurek a dit tout haut ce que presque tous les Slovaques pensent tout bas”, a déclaré l’ancien Premier ministre slovaque, Robert Fico, en réaction à un arrêt de la Haute Cour, qui a condamné le législateur d’extrême droite pour des propos racistes.

Robert Fico a affirmé qu’il respectait la décision de la Cour, mais il considère qu’il s’agit d’une “décision médiatique”, prise sous la pression des médias libéraux et des ONG. “Si vous punissez quelqu’un pour avoir dit la vérité, vous en faites un héros national”, a-t-il ajouté. (Zuzana Gabrižová, Euractiv.sk).

PRAGUE

Les Tchèques font un peu plus confiance à l’UE. La confiance des Tchèques dans l’UE et le Parlement européen a légèrement augmenté depuis 2016, date à laquelle elle était à son niveau le plus bas, selon un sondage réalisé par l’institut de sondage, STEM. Par rapport à l’année dernière, la confiance du public dans l’UE a augmenté de 2 % à 41 % et de 4 % à 34 % dans le Parlement européen. Pourtant, la République tchèque reste l’un des pays les plus eurosceptiques de l’UE. (Ondřej Plevák, Euractiv.cz)

ZAGREB

Conflits d’intérêts. La Commission des conflits d’intérêts a lancé une procédure contre le Premier ministre, Andrej Plenković, et le ministre de l’Intérieur, Davor Božinović. À ses yeux, ils ont violé les principes de bonne gouvernance et ont refusé à plusieurs reprises de fournir des informations relatives à leur voyage au Congrès du Parti populaire européen (PPE) à Helsinki l’année dernière. (Željko Trkanjec, Euractiv.hr)

La Présidente condamne toutes les formes de violence. La présidente croate, Kolinda Grabar-Kitarović, a condamné la violence sexuelle, domestique et toute autre forme de violence après l’arrestation de Damir Škaro, ancien député du HDZ (PPE) et médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Séoul, pour viol. La Présidente encourage toutes les femmes à signaler toute forme de violence et attend une action rapide et efficace des institutions compétentes. Elle a réagi après que le forum des femmes du Parti social-démocrate (SDP-S&D), parti d’opposition, lui a demandé de prendre ses distances avec Damir Škaro. (Željko Trkanjec, Euractiv.hr)

SOFIA

La Bulgarie voit Volkswagen s’envoler. La Turquie l’emportera sur la Bulgarie dans la course pour accueillir une grande usine Volkswagen, écrit le quotidien Dnevnik. Selon certaines sources, une réunion entre le PDG de Volkswagen et le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a permis de lever tous les obstacles qui subsistaient. La semaine dernière, Volkswagen se serait entretenue avec des fonctionnaires à Ankara sur le régime fiscal turc des véhicules alors que le  géant automobile cherche à conclure un accord d’un milliard d’euros pour construire une usine de production en Turquie. L’entreprise a déclaré plus tôt qu’aucune décision finale n’avait été prise quant à l’emplacement d’une nouvelle usine. (Georgi Gotev, Euractiv.com)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.