Le président lituanien se joint à Joe Biden pour qualifier Vladimir Poutine de « tueur »

« Malheureusement, oui », a répondu M. Nausėda lorsque le Baltic News Service lui a demandé s’il pouvait, comme le président américain Joe Biden, qualifier Poutine de tueur. EPA-EFE/VALDA KALNINA

Lundi (29 mars), le président lituanien Gitanas Nausėda a déclaré qu’il pouvait qualifier le président russe Vladimir Poutine de tueur.

« Malheureusement, oui », a répondu M. Nausėda lorsque le Baltic News Service lui a demandé s’il pouvait, comme le président américain Joe Biden, qualifier M. Poutine de tueur.

« Je vois de nombreux signes de mépris flagrant pour les valeurs du monde civilisé, de mépris pour le droit des nations à l’autodétermination, de mépris pour l’intégrité territoriale de leurs voisins », a indiqué M. Nausėda.

En Russie même, le régime « tremble clairement face à une opposition croissante », a maintenu M. Nausėda, ajoutant que le Kremlin persécutait les leaders de l’opposition, tels qu’Alexei Navalny, de la « manière la plus brutale ».

« Et continuer à dire, la tête rentrée dans les épaules, que nous recherchons l’engagement dans les relations avec la Russie – ce que j’entends parfois de la part de mes collègues de l’UE – signifie être à la fois émotionnellement et géographiquement très loin de ce qu’on appelle la Russie », a-t-il expliqué.

La Lituanie ne sera certainement pas un pays qui « restera indifférent sur le banc de touche » tandis qu’elle observe des violations flagrantes des droits de l’homme dans son voisinage, a soutenu M. Nausėda.

À la suite des remarques de Joe Biden à son encontre, la Russie a rappelé son ambassadeur aux États-Unis.

La Bulgarie expulse deux autres diplomates russes

Le ministère bulgare des affaires étrangères a déclaré deux diplomates russes persona non grata et leur a donné 72 heures pour quitter le pays, a annoncé le ministère lundi (22 mars).

Subscribe to our newsletters

Subscribe