Les profs sont-ils si mal payés en France ? Petit tour d’Europe pour comparer

Le ministre de l’Éducation a annoncé que les rémunérations annuelles des enseignants seraient augmentées en 2020. La question salariale est une revendication de longue date chez les professeurs, qui s’estiment mal payés par rapport à nos voisins européens. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

« Une société qui estime ses enseignants est une société qui va bien ». C’est le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer qui le dit. Parmi les sources de mal-être des enseignants en France, la question des rémunérations est un sujet récurrent. Souvent, les professeurs s’estiment mal payés par rapport à leur niveau d’étude, leur responsabilité et leur charge de travail. Jean-Michel Blanquer a annoncé mardi 27 août une augmentation de 300 € en moyenne pour les enseignants à l’horizon 2020. Quel sera l’impact de cette hausse ?

La comparaison avec d’autres pays ou d’autres secteurs n’est pas si simple, car il y a de nombreux cas de figure. Un jeune professeur des écoles en début de carrière gagnera beaucoup moins qu’une professeure agrégée en lycée. À la forte variabilité en fonction de l’expérience et du domaine d’enseignement s’ajoutent de nombreux systèmes de primes : supplément familial de traitement, heures supplémentaires, prime de réseau d’éducation prioritaire… Tous ces facteurs rendent difficile d’établir un salaire moyen des enseignants.

Il faut aussi garder à l’esprit que d’un pays à l’autre la balance varie entre niveaux de revenus et les différents impôts et charges.

8e de la zone Euro

Pour pouvoir établir une comparaison avec les voisins européens de la zone euro, nous avons choisi de retenir pour chaque pays le salaire annuel brut d’un enseignant du secteur public, au collège et en début de carrière. Les chiffres présentés ici par Statista proviennent de l’OCDE :

Les enseignants de sept pays de la zone euro gagnent donc plus que les enseignants français, qui touchent 27 436 € annuels brut, selon les chiffres 2017 de l’OCDE. Cela correspond à un salaire très proche du salaire médian en France dans le secteur privé. Les 300 € d’augmentation moyenne promis par Jean-Michel Blanquer pour 2020 éviteront de se faire dépasser par l’Italie, mais ne permettront pas de rattraper le Portugal.

>> Lire la suite sur Ouest-France

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.