Pour Belgrade, « une femme très intelligente » se cache derrière la nouvelle note libre sur le Kosovo

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

BELGRADE

« Une femme très intelligente » se cache derrière la nouvelle note libre sur le Kosovo. Le document officieux sur le Kosovo, publié par le quotidien Koha Ditore, contient « beaucoup de choses » qui plairaient aux Serbes, mais aussi une section sur la reconnaissance du Kosovo qui les « horrifierait », a déclaré mardi (27 avril) le président serbe Aleksandar Vučić.

Après la parution du document fantôme détaillant les modifications des frontières nationales dans les Balkans, qui a suscité une vive controverse dans la région, le quotidien kosovar Koha Ditore a publié un autre document sur la résolution du conflit entre la Serbie et le Kosovo, qui, selon le journal, serait une initiative conjointe de l’Allemagne et de la France – une allégation réfutée par les ambassades des deux pays au Kosovo.

« J’entends des démentis de partout, mais ce deuxième document informel a suscité plus d’inquiétudes que le premier, car il a été écrit et conçu par une personne très intelligente […] Vous savez combien de fois je me suis rendu à Bruxelles pour parler du Kosovo. Je soupçonne une personne d’être derrière ce document. Il s’agit d’une femme très intelligente », a déclaré M. Vučić, sans donner plus de détails. (Euractiv Serbie)

INSTITUTIONS EUROPÉENNES

Vers une mise à disposition du Fonds européen pour la relance avant août ? La présidence portugaise du Conseil de l’UE œuvre pour que le processus de déblocage des 750 milliards d’euros du Fonds de relance post-pandémie de l’UE puisse être raccourci d’au moins un mois. Lire plus… (José Sousa Dias, Lusa.pt)

PARIS | BERLIN 

Le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire a dévoilé le plan national vert de relance et de résilience de la France. « Nous ne mettons pas en place des réformes au profit de la Commission européenne. Nous introduisons des réformes pour le bénéfice des citoyens français et de la nation », a-t-il déclaré aux côtés de son homologue allemand lors d’une conférence de presse commune mardi (27 avril). Lire plus… (Mathieu Pollet, Euractiv France)

BRUXELLES

Pandémie : l’État belge échappe aux sanctions. Après deux mois d’élaboration, le nouveau « projet de loi pandémie » de la Belgique a été approuvé par le Conseil des ministres et est prêt à être soumis au Parlement. En présentant ce projet, le gouvernement échappe aux sanctions imposées par le tribunal de première instance, pour autant que les mesures Covid)19 aient une base légale, a déclaré la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

La levée des restrictions entraîne un assouplissement des règles de déplacement. Après le 19 mai, date de réouverture des restaurants et des bars en Autriche, certaines restrictions de voyage seront également levées. L’obligation de se mettre en quarantaine en arrivant en Autriche prendra fin pour de nombreux pays. Elle ne sera maintenue que pour les zones à taux élevé de contamination. À en juger par les chiffres actuels, cela permettrait aux touristes de pays comme l’Italie, l’Espagne, la Grèce et l’Allemagne de voyager librement. En revanche, la France, la Suède et la Croatie, entre autres, resteraient sur la liste rouge. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

BELFAST

La cheffe du DUP, Arlene Foster, rejette les allégations selon lesquelles la direction du parti est menacée. La cheffe du Parti unioniste démocratique (DUP) et Première ministre d’Irlande du Nord, Arlene Foster, a rejeté les allégations selon lesquelles la direction de son parti serait menacée, à la suite de rapports faisant état de troubles internes concernant la gestion du Brexit. (Paula Kenny, Euractiv.com)

HELSINKI

Le plan de relance de l’UE doit être approuvé par le Parlement finlandais à la majorité des deux tiers. Après de longues délibérations, la commission du droit constitutionnel finlandaise a décidé mardi (27 avril) qu’en raison de ses implications constitutionnelles, le plan de relance COVID-19 de l’UE, d’un montant de 750 milliards d’euros, devait être approuvé à la majorité des deux tiers par le Parlement finlandais. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

TALLINN

L’UE devrait montrer plus de solidarité à l’égard de Prague, selon la présidente estonienne. À la suite des révélations sur l’explosion survenue en 2014 dans un dépôt de munitions en République tchèque et de l’expulsion consécutive de diplomates russes et européens, la présidente estonienne, Kersti Kaljulaid, appelle à davantage de solidarité avec les Tchèques et souhaite que les États membres de l’UE prennent des mesures plus strictes. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

Le Parlement italien approuve le plan de relance national. Les deux branches du Parlement italien ont approuvé mardi (27 avril) les résolutions de la majorité gouvernementale sur le plan de relance national. (Daniele Lettig, Euractiv Italie)

MADRID

Approbation d’un plan de relance de 70 milliards d’euros pour aider à transformer l’économie. Le gouvernement espagnol a approuvé un plan de relance, de transformation et de résilience de 70 milliards d’euros, qui sera financé par des ressources de l’UE, dans le but de transformer à long terme le modèle économique, actuellement trop dépendant des services, et de stimuler le passage à la numérisation de l’économie. (Euroefe)

ATHÈNES

Un député grec de l’opposition fait des déclarations menaçantes. Le parti d’opposition Syriza et ses anciens dirigeants sont une fois de plus frappés par la controverse. Le député et ancien ministre Dimitris Tzanakopoulos, dont les déclarations ont été perçues par les médias grecs comme des menaces à l’égard de fonctionnaires, a officiellement annoncé la déjudiciarisation institutionnelle, la persécution inconstitutionnelle et la punition de ceux qui résisteraient à la position politique du parti, au cas où celui-ci serait à nouveau au pouvoir. (Theodore Karaoulanis, Euractiv Grèce)

VARSOVIE

La Pologne adopte un projet de loi historique sur la ratification des ressources propres de l’UE. Le Conseil des ministres a adopté mardi (27 avril) un projet de loi sur la ratification des ressources propres de l’UE nécessaires à la mobilisation du Fonds de relance. Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a qualifié cet acte juridique d’historique et l’a comparé au Plan Marshall. (Monika Mojak, Euractiv Pologne)

PRAGUE

Distribution des fonds européens : la Commission examine les conflits d’intérêts éventuels. La Commission européenne va vérifier si la règle du conflit d’intérêts a été violée en République tchèque, après que des auditeurs de la Commission ont confirmé vendredi (23 avril) les allégations de conflit d’intérêts formulées à l’encontre du Premier ministre tchèque Andrej Babiš, révèle le quotidien Hospodářské noviny. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BRATISLAVA

Bruxelles a accueilli favorablement le plan de relance slovaque, selon le Premier ministre. Le plan national de relance et de résilience a reçu un accueil positif à Bruxelles, a déclaré mardi (27 avril) le Premier ministre Eduard Heger, du parti « Gens ordinaires », à l’issue de sa première réunion en personne avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le président du Conseil européen, Charles Michel, depuis son entrée en fonction le 1er avril. (Marián Koreň, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer