L’UE envoie de l’aide au Congo face au retour du virus Ebola

epa05959540 (FILE) - A Liberian man walk pass an ebola awareness painting on a wall in downtown Monrovia, Liberia, 22 March 2015 (reissued 12 May 2017). According to media reports, the World Health Organization (WHO) on 12 May 2017 declared the outbreak of ebola in the Democratic Republic Of Congo. EPA/AHMED JALLANZO [Ahmed Jallanzo/ EPA]

L’UE a annoncé le déblocage d’une première tranche d’aide pour la gestion de l’épidémie d’Ebola, en République démocratique du Congo.

La République démocratique du Congo (RDC) a confirmé un quatrième décès lié au virus Ebola. 37 cas ont été recensés dans le nord-est du pays, immense, mais très pauvre et politiquement instable. Selon Reuters, les autorités congolaises surveillent en ce moment 416 personnes ayant été en contact avec les malades.

Cette nouvelle épidémie intervient deux ans après les ravages du virus Ebola en Afrique occidentale, et particulièrement en Guinée, au Libéria, au Nigéria et en Sierre Leone. Ebola est une fièvre hémorragique souvent mortelle et très contagieuse.

« Il est vital que l’aide arrive dans les zones touchées et que les efforts de maitrise de l’épidémie soient soutenus », a déclaré Christos Stylianides, commissaire chargé de la gestion des crises. « Le Service aérien humanitaire de l’UE transportera donc du personnel spécialisé et des fournitures médicales dans le nord-est du pays. »

Bruxelles prête à intervenir contre Ebola en RDC

Le virus Ebola a ressurgi au Congo (RDC), ou il a déjà fait trois morts. La Commission s’est engagée à apporter l’aide nécessaire au pays, afin d’éviter une nouvelle épidémie.

À ce jour, l’épidémie semble contenue à cette région, relativement coupée du reste du pays. La RDC a donc besoin d’avions et d’hélicoptère pour assurer le transport des professionnels et des médicaments.

Un avion de passagers et marchandises de la DG pour la protection civile et les opérations d’aide humanitaire prendra donc la route du Congo en fin de semaine, à la demande du ministère congolais de la Santé et d’UNICEF. Il apportera 2 500 kg d’équipements et de médicaments, ainsi que des professionnels, de Kinshasa, la capitale, à la ville de Buta.

Ebola illustre le manque de recherche sur les maladies des plus pauvres

L’Alliance du vaccin (Gavi) va financer la recherche pour un vaccin contre Ebola. Sans financement public, les laboratoires se détournent des maladies concernant les patients les plus pauvres.

Un porte-parole de la Commission a expliqué que le Service aérien disposerait de bases en RDC, mais aussi au Mali et au Kenya. « L’UE est déterminée à apporter davantage de soutien et à coopérer étroitement avec les autorités nationales, l’Organisation mondiale de la Santé et les ONG et agences médicales internationales », a ajouté Christos Stylianides.

L’an dernier, lors d’un entretien avec Euractiv, le professeur Paul Richard faisait remarquer que l’intervention médicale occidentale devrait être combinée aux processus de deuil et d’enterrement locaux, afin d’avoir un impact maximal.

L'UE met en place un corps médical après les épidémies d'Ebola et de Zika

The EU wants to quickly respond to health emergencies,  such as the Ebola and Zika virus outbreaks in the future with a new medical corps, the European Commission said on Monday (15 February).

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.