Communication : l’UE fixe des priorités pour 2009

Les crédits de communication des institutions européennes en 2009 devraient se concentrer sur la lutte contre le changement climatique, les élections européennes de juin 2009 et les événements commémoratifs marquant la réunification de l’Europe (les cinq ans de l’élargissement de 2004 et les 20 ans de le chute du mur de Berlin).

Une déclaration intitulée “Communiquer l’Europe en partenariat” a été signée le 22 octobre à Strasbourg par le président du Parlement européen, Hans-Gert Pöttering, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso et pour le Conseil, par le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet. 

Le texte ne précise pas spécifiquement les priorités de l’UE pour 2009. Il se borne à indiquer que les trois institutions identifieront tous les ans « un nombre limité de priorités dans le domaine de la communication ». Joe Hennon, porte parole de Margot Wallström, commissaire responsable de la communication, a cependant indiqué à EURACTIV.com que les trois priorités étaient presque arrêtées. La décision devrait être prise lors d’une rencontre au Parlement européen au mois de novembre. 

Les États membres semblent réticents à se voir imposer des priorités en matière de communication par les institutions européennes. Ces dernières doivent se battre pour avoir le dernier mot dans ce domaine. C’est pourquoi le document signé à Strasbourg, même s’il semble encore vague, peut être vu comme une rupture par rapport aux habitudes passées. 

Un groupe interinstitutionnel sur l’information sera chargé deux fois par an de contrôler le suivi des progrès enregistrés. Il sera coprésidé par des représentants du Parlement, du Conseil et de la Commission. Des observateurs du Comité des régions et du Comité économique et social seront également présents. Le député européen espagnol, Alejo Vidal-Quadras, représente actuellement le Parlement et Margot Wallström la Commission européenne.

Eviter les redites

Nous allons continuer à financer des projets tels que la web TV du Parlement afin de proposer des programmes lies aux affaires européennes dans le plus grand nombre possible de langue de l’UE, a indiqué le porte parole de Wallström avant d’ajouter que le Parlement continuerait aussi à subventionner des projets de son côté. A noter que la Commission et le Parlement ne sont parfois pas d’accord sur les projets à mettre en œuvre pour communiquer auprès des citoyens. L’important n’est pas d’être d’accord sur tout, estime M. Hennon, sinon rien ne serait jamais fait. 

Mais des efforts seront fournis afin d’éviter que les deux institutions ne financent des initiatives semblables, a-t-il ajouté. Récemment, le Parlement européen et la Commission ont organisé la même conférence sur le changement climatique la même semaine, dans le même pays avec les mêmes équipes organisatrices sans être au courant de l’initiative de l’autre institution, a-t-il indiqué.

Communiquer sur l’Europe en Irlande

La Commission espère en outre convaincre l’Irlande de s’engager dans un partenariat avec elle afin de communiquer sur l’Europe. Trois pays, la Hongrie, la Slovénie et l’Allemagne, ont déjà signé des partenariats. Ces coopérations porteront notamment sur les élections européennes, a indiqué Hennon.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.