Emmanuel Macron lancera dimanche la Conférence sur l’avenir de l’Europe

Le chef de l’État français, pionnier de cette démarche en 2018, compte en faire un événement politique local et national en organisant en septembre, dans chacune des 18 régions françaises, des « consultations citoyennes » de Français tirés en sort. [EPA-EFE/OLIVIER HOSLET]

Dimanche (9 mai), journée de l’Europe, le président français Emmanuel Macron, aux côtés des dirigeants de l’UE, lancera officiellement à Strasbourg la Conférence sur l’avenir de l’Europe, vaste consultation citoyenne européenne sur le projet de l’UE des dix ans à venir, sur lequel il veut susciter un débat au niveau français.

Le chef de l’État français, pionnier de cette démarche en 2018, compte en faire un événement politique local et national en organisant en septembre, dans chacune des 18 régions françaises, des « consultations citoyennes » de Français tirés en sort, a indiqué la présidence.

Organisées sur plusieurs week-ends de septembre, elles réuniront environ 50 personnes qui devront formuler des propositions sur l’avenir de l’Europe. Modèle qui rappelle celui de la Convention citoyenne sur le climat, initiative que le chef de l’État avait organisée pour renouveler la vie politique.

Une synthèse nationale de leurs conclusions sera remise à Emmanuel Macron et constituera la contribution française à la Conférence.

Parallèlement, Paris compte mener « une consultation spécifique à destination des jeunes Français pour recueillir leurs attentes à l’égard de l’Europe », a indiqué la présidence.

Les citoyens européens peuvent également depuis le 19 avril s’exprimer sur une plateforme en ligne en 24 langues mise en place par l’UE afin de « faire savoir dans quelle Europe » ils souhaitent vivre.

L’intérêt que suscitera cette consultation, après le Brexit et une pandémie qui a souvent divisé les Européens, reste une inconnue.

En 2018, déjà, le président français avait tenté de lancer des consultations citoyennes sur l’Europe, imité par quelques pays, mais qui n’avaient suscité que peu d’enthousiasme et peu d’écho.

De retour d’un Sommet social européen à Porto, Emmanuel Macron prononcera dimanche son discours d’ouverture aux côtés des chefs des trois institutions européennes, le président du Parlement européen David Sassoli, la présidente de la Commission Ursula von der Leyen et le Premier ministre portugais Antonio Costa, au siège du Parlement européen de Strasbourg. Il pourrait en profiter pour échanger avec des citoyens dès ce premier jour.

La Conférence sur l’avenir de l’Europe débouchera sur des conclusions autour de mars 2022, au moment où la France occupera la présidence tournante de l’UE.

Un calendrier qui tombe à pic pour Emmanuel Macron, élu sur un programme pro-européen et qui compte faire de sa présidence de l’UE un atout politique majeur pour l’élection présidentielle française de mai 2022.

Les institutions européennes s'exprimeront à l'unisson lors de la Conférence sur l'avenir de l'Europe

La vice-présidente de la Commission européenne Dubravka Šuica a souligné que les trois institutions européennes – Parlement, Conseil de l’UE et Commission – parleront d’une seule et même voix lors de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, le 9 mai à Porto.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer