Emmanuel Macron reçoit aujourd’hui le Premier ministre polonais

A l'automne, de nouvelles tensions avaient opposé Varsovie aux autres capitales européennes lorsque la Pologne et la Hongrie avaient temporairement bloqué l'adoption du budget de l'UE parce qu'elles refusaient que le versement de fonds européens soit lié au respect de l'État de droit [Lukasz Gagulski]

Le président français Emmanuel Macron recevra mercredi (17 mars) à déjeuner le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, un an après sa visite en Pologne au cours de laquelle il avait voulu marquer un « tournant » dans les relations parfois tendues entre Paris et Varsovie.

Ce déjeuner de travail se tiendra une semaine avant le sommet européen des 25 et 26 mars qui devrait de nouveau être en partie consacré à la crise du Covid-19 et à ses impacts.

MM. Macron et Morawiecki, âgé de 52 ans et à la tête du gouvernement conservateur polonais depuis décembre 2017, « aborderont les sujets d’actualité européenne en matière de relance économique, de numérique, de climat et d’énergie », a précisé l’Elysée.

Le chef de l’Etat avait à plusieurs reprises sévèrement critiqué le gouvernement polonais, notamment sur la remise en cause de l’Etat de droit, jusqu’à sa première visite à Varsovie en février 2020.

Visiblement désireux de s’en faire un nouvel allié dans l’Europe post-Brexit, il avait alors appelé à « lever les malentendus » pour que les deux pays puissent jouer un rôle « pour l’Europe de demain ».

A l’automne, de nouvelles tensions avaient opposé Varsovie aux autres capitales européennes lorsque la Pologne et la Hongrie avaient temporairement bloqué l’adoption du budget de l’UE parce qu’elles refusaient que le versement de fonds européens soit lié au respect de l’État de droit.

Au cours d’une visite en Pologne la semaine dernière, le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune, a jugé « préoccupante » la situation des droits des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuel, transgenres) dans ce pays, où des zones « libres d’idéologie LGBT » ont été décrétées par plusieurs communes.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer