Le trio de présidences examine les progrès de l’UE en matière de politique de défense

Le ministre portugais de la Défense, João Gomes Gravinho, a tenu une visioconférence avec son homologue allemand et le secrétaire d’État slovène mercredi (3 février) afin d’examiner « les progrès effectués en matière de politique européenne de défense ». EPA-EFE/MARIO CRUZ [EPA-EFE/MARIO CRUZ]

Le ministre portugais de la Défense, João Gomes Gravinho, a tenu une visioconférence avec son homologue allemand et le secrétaire d’État slovène mercredi (3 février) afin d’examiner « les progrès effectués en matière de politique européenne de défense ».

Le trio présidentiel du Conseil de l’UE rassemble le Portugal, son prédécesseur allemand et son successeur slovène.

D’après un communiqué publié par le ministère portugais de la Défense, la réunion s’est déroulée un mois avant la visite informelle des ministres européens de la Défense prévue les 2 et 3 mars à Lisbonne.

João Gomes Gravinho, Annegret Kramp-Karrenbauer et Uroš Lampret se sont entretenus sur l’évolution de la « boussole stratégique », qui retrace les lignes directrices européennes de la sécurité maritime et des relations transatlantiques.

Les ministres souhaitent approfondir les discussions à ce sujet dans le but d’identifier les étapes concrètes à suivre pour aller de l’avant et garantir la participation des 27 États membres en la matière.

Présentée par les ministres de la Défense en juin 2020, la « boussole stratégique » couvre trois phases : une analyse commune des menaces, un dialogue stratégique structuré pour établir des objectifs visant à renforcer la place de l’UE en tant qu’acteur de sécurité et de défense, et la concrétisation de lignes directrices politiques pour la planification des activités militaires.

D’après le communiqué, « les mesures envisageables afin de mettre rapidement sur pied l’initiative dans le Golfe de Guinée », défini par l’UE comme sa première zone maritime d’intérêt, ont également été abordées à la suite de l’adoption du concept de présences maritimes coordonnées par les ministres européens des Affaires étrangères.

En ce qui concerne les relations transatlantiques, le trio a creusé plusieurs dossiers devant faire l’objet de pourparlers lors de la réunion du mois prochain. Parmi les points soulignés figurent la nouvelle administration américaine sous Joe Biden et les relations entre l’UE et l’OTAN.

Enfin, la Facilité européenne pour la paix a également soulevé plusieurs questions relatives à la formation et aux équipements dont bénéficient les missions de formation.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer