Des personnalités européennes appellent à sortir l’Europe de sa «léthargie»

Le 9 mai est la journée de l'Europe. [EPA-EFE/JULIEN WARNAND]

Dans une lettre ouverte, une série de personnalités européennes demandent aux dirigeants de mettre en place une « renaissance européenne ». Ils craignent que la « léthargie » ambiante profite aux populistes lors des élections de 2019.

La lettre ouverte pour une « renaissance européenne » a notamment été signée par l’ancien commissaire László Andor, les anciens Premiers ministres Alain Juppé et Felipe Gonzalez, les eurodéputés Elmar Brok, Maria João Rodrigues et Daniel Cohn-Bendit, mais aussi le réalisateur allemand Win Wenders et l’écrivain italien Roberto Saviano.

Les signataires y présentent leur plateforme en ligne, civico.eu, comme un outil favorisant une plus grande participation des citoyens dans les institutions européennes. Le site a pour objectif de créer un dialogue entre les citoyens et l’UE, afin de leur permettre de faire des propositions concrètes et de prendre part à la prise de décision européenne.

«La politique européenne devrait être pensée par les citoyens»

Repenser l’UE c’est associer de nouvelles voix et mettre en place un processus participatif complet permanent pour les citoyens, assure Richard Youngs.

 

« Ce 9 mai, nous appelons donc à un nouveau sursaut des gouvernants, mais aussi des citoyens, des leaders d’opinion et des dirigeants syndicaux et d’entreprise de ce continent », déclarent ses auteurs. « Sans engagement du Conseil européen de juin sur un plan et un calendrier précis fixant une relance européenne, faite d’actions concrètes impactant positivement le quotidien de nos concitoyens, les élections européennes signeront une montée en puissance sans précédent des forces populistes. »

Il y a exactement deux ans, un mois avant le référendum britannique sur le Brexit, un appel similaire avait déjà été lancé, afin d’empêcher la désintégration européenne. Le Royaume-Uni quittera l’Union européenne en mars 2019.

La situation ne s’est pas améliorée depuis, comme le montrent les résultats des dernières élections, qui  « témoignent d’une montée des partis populistes. Pire, le respect de l’État de droit et des valeurs fondamentales, cœur du projet européen, n’a jamais été à ce point menacé au sein de l’Union. »

« Celle-ci entre, à quelques mois du Brexit, dans une période de léthargie préoccupante », avertissent-ils.

Certaines des recommandations spécifiques faites il y a deux ans ont cependant été concrétisées. C’est notamment le cas des consultations citoyennes lancées dans certains États membres, mais aussi de « la nouvelle priorité donnée à l’intelligence artificielle par la Commission européenne, [du] travail mené pour la qualité de l’information, la modernisation du modèle social européen, ou encore [du] projet d’un Erasmus des collégiens et lycéens ».

À Epinal, Macron esquisse la démarche pédagogique des consultations citoyennes

Outil de débat avant les élections, la consultation citoyenne doit permettre d’éviter les mensonges qui ont mené au Brexit, a expliqué le président à Epinal.

Subscribe to our newsletters

Subscribe