Frédéric Allemand : « Le président du Parlement exerce une fonction de médiateur »

Frédéric Allemand, maître de conférences à Sciences Po évoque le rôle du président du Parlement et revient sur la personnalité du nouvel élu, Jerzy Buzek.

Quel est le rôle du président du Parlement européen ?

Il a tout d’abord une fonction symbolique car il préside la seule institution élue au suffrage universel. Mais cette fonction est également politique. Le président porte la parole du Parlement européen auprès des autres institutions, il est notamment entendu avant chaque Conseil européen. Il s’adresse aussi à des instances extérieures et a un rôle à l’international, je pense notamment au conflit en Géorgie ou au prix Sakharov qui a une vocation politique.

Le président du PE exerce également une fonction de médiateur entre les différents partis puisque des négociations sont nécessaires pour obtenir un modus vivendi entre le PSE [aujourd’hui S&D, ndlr] et le PPE pour se partager la présidence. Le présidence a donc un rôle à jouer pour faciliter les accords.

Il a enfin une fonction parlementaire puisqu’il préside l’assemblée quand elle se réunit en plénière. Il dirige également la conférence des présidents, ce qui lui permet de d’avoir un rôle, bien que limité, dans la fixation de l’ordre du jour. 

Ce rôle a-t-il évolué au fil de la construction européenne ?

Le Parlement européen a tendance à davantage « montrer les dents » depuis les années 80 notamment. Son intervention dans les questions budgétaires a donné lieu à des contentieux significatifs.

Les pouvoirs du Parlement européen ont été renforcés par les évolutions institutionnelles, mais aussi par la faiblesse de la Commission européenne, notamment lorsqu’elle était présidée par Jacques Santer. On se rend d’ailleurs compte que le Parlement européen est plus fédéraliste que la Commission. Un projet de constitution avait par exemple été présenté par Altierro Spinelli, un ancien député mais surtout une figure importante de la construction européenne.

Que pensez-vous de Jerzy Buzek, le nouveau président du Parlement européen ?

Il n’est pas très connu publiquement. Mais le fait qu’il soit originaire d’un pays d’Europe de l’Est est un signe d’ouverture montrant que l’UE n’est pas le club des pays de l’Ouest. Le processus d’élargissement s’est trop souvent fait dans un contexte de frustration où l’on disait aux nouveaux entrants de se taire sous prétexte qu’ils recevaient suffisamment d’aides de la part de l’UE.

Subscribe to our newsletters

Subscribe