La procédure de nomination du commissaire croate a commencé

62cac0d1ecd8f92ee0d8c392b55f9cbb.jpg

Le président de la Commission européenne a acté la candidature de Neven Mimica. Cette nomination doit encore être approuvée par le Parlement et les Etats.

Le 1er juillet, la Croatie devient le 28e Etats de l’Union européenne et comme chaque pays, elle a droit à son commissaire. 

Jeudi 25 avril, le président de la Commission a officialisé la candidature de Neven Mimica. Il est actuellement vice-premier ministre du gouvernement croate, en charge des Affaires étrangères et de l’intégration européenne.

Ministre de l’intégration européenne

Au cours des dix dernières années, il a été l’un des acteurs majeurs du rapprochement de son pays et de l’UE. 

José Manuel Barroso souhaite lui confier le portefeuille de la Protection des consommateurs. Ce domaine est pour le moment géré par le commissaire à la Santé, le Maltais Tonio Borg. 

M. Mimica entrera en fonction après une audition devant les députés et un vote consultatif en session plénière. Les chefs d’Etat et de gouvernement devront aussi entériner ce choix lors du Conseil européen du mois de juin. La décision finale reviendra à M. Barroso. 

Le nouveau membre du collège des commissaires occupera ce poste quelques mois. La Commission doit être renouvelée à l’issue des élections européennes de 2014. 

Entre 1977 et 1997, Neven Mimica a exercé comme diplomate, d’abord au service de la Yougoslavie, puis de la Croatie. Il a été en poste en Egypte (1987-91 et 1993-96) et en Turquie (1996-97). 

Ministre de l’Economie, il devient ministre de l’intégration européenne en 2001.

Homme de gauche, il est élu député en 2004 avec l’étiquette du Parti social-démocrate. De 2008 à 2011, il assume le poste de porte-parole du gouvernement et de président du comité pour l’intégration européenne. 

Après les élections législatives de 2011, il récupère le ministère des Affaires étrangères, qui comprend aussi les dossiers européens. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.