La Slovénie veut être dans le premier cercle d’une Europe à plusieurs vitesses

Borut Pahor, chef d'État slovène.

La Slovénie a plaidé le 27 mars pour faire partie du premier cercle d’une possible Europe « à plusieurs vitesses » voulue par certains dirigeants européens pour sortir l’Union de l’ornière après le Brexit, au grand dam de pays est-européens.

« L’intérêt national de la Slovénie, dans le cas d’une Union européenne à plusieurs vitesses, serait d’être parmi les pays avançant rapidement », a déclaré le chef d’État slovène Borut Pahor lors d’une conférence de presse à Ljubljana aux côtés de son homologue polonais Andrzej Duda.

Borut Pahor a toutefois indiqué préférer le scénario d’une intégration à la même vitesse pour les 27 membres de l’UE et ne considérer l’option des parcours différenciés que « si un manque de consensus empêchait d’aller vers plus d’intégration ».

Le président polonais, dont le pays a déjà rejeté avec fermeté toute idée d’une Europe à plusieurs vitesses, a appelé lundi « à résister aux tendances séparatistes visant à créer des espèces de clubs au sein de l’UE ».

L'idée d’une Europe à plusieurs vitesses ravive la fracture entre Est et Ouest

Le consensus du sommet de Versailles sur la nécessité d’une Europe à plusieurs vitesses risque de ranimer les tensions entre les pays de l’Europe centrale et orientale et ceux de l’Europe de l’ouest.

La Pologne et la Slovénie, un pays de deux millions d’habitants issu de l’ex-Yougoslavie, ont intégré l’Union européenne en 2004 avec six autres pays de l’ancien bloc communiste.

L’hypothèse d’une Europe à plusieurs vitesses est défendue notamment à Paris et à Berlin pour relancer l’UE après le séisme du Brexit mais se heurte au refus de plusieurs pays d’Europe de l’Est et centrale.

Ces derniers entrants, notamment la Pologne, craignent d’être exclus du « club » en raison de leur hostilité récurrente aux projets de Bruxelles.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.