Le Parlement finlandais approuve finalement le plan de relance de l’UE par une large majorité

L'approbation du plan de relance de l'UE nécessitait une majorité de deux tiers en raison d'une décision du comité constitutionnel, ce qui signifie que le gouvernement avait besoin du vote de l'opposition. [chaoss/Shutterstock]

Après près d’une semaine de reports, les députés finlandais ont approuvé mardi après-midi le plan de relance de l’UE par une large majorité de 134 à 57, avec deux députés abstentionnistes et six absents.

L’approbation du plan de relance de l’UE nécessitait une majorité de deux tiers en raison d’une décision du comité constitutionnel, ce qui signifie que le gouvernement avait besoin du vote de l’opposition.

Le parti détenant la clé était le Parti de la coalition nationale (NCP), qui a vu des fissures apparaître entre ses membres les plus conservateurs-nationalistes et ceux qui penchent davantage vers des idéaux libéraux et pro-européens.

Les députés du NCP, qui ont critiqué le plan, ont estimé qu’il était injuste pour les pays du nord et qu’il favorisait le sud. Au final, 26 députés du NCP ont soutenu le plan de relance de l’UE, tandis que dix s’y sont opposés et que deux se sont abstenus.

Toutefois le gouvernement, composé de cinq partis, à savoir les sociaux-démocrates, le Parti du centre, les Verts, l’Alliance de gauche et le Parti populaire suédois, a soutenu le plan à la quasi-unanimité. Malgré l’absence de six députés, deux députés du Parti du Centre sont sortis des rangs et ont voté contre. Ces deux députés en subiront les conséquences, a annoncé le whip du parti.

Le plan de relance de l’UE – qui nécessite l’approbation de tous les pays de l’UE – a jusqu’à présent été approuvé par 21 pays, l’Autriche, la Hongrie, les Pays-Bas, la Pologne et la Roumanie n’ayant pas encore donné leur accord.

Le Portugal veut que les 750 milliards d'euros du fonds de relance de l'UE soient disponibles avant août

La présidence portugaise du Conseil de l’UE œuvre pour que le processus de déblocage des 750 milliards d’euros du Fonds de relance post-pandémie de l’UE puisse être raccourci d’au moins un mois.

Subscribe to our newsletters

Subscribe