Les socialistes triomphent au Portugal avant l’audition de Josep Borrell

L’UE s’est réveillée avec la nouvelle de la large victoire du socialiste, António Costa, lors des élections législatives au Portugal. Le Premier ministre a remporté 36,6 % des suffrages et son parti rafle 106 sièges au parlement. Un article d’Euroefe.

C’est toutefois une victoire douce-amère, car la majorité absolue a échappé de peu au camp socialiste. António Costa n’en reste pas moins en position de force et pourra négocier les appuis dont il a besoin avec ses alliés de la précédente législature : le Parti communiste et le bloc de gauche.

Alors que la page des élections au Portugal est tournée, à Bruxelles, les auditions des candidats commissaires se poursuivent.

Ce lundi 7 octobre, c’est au tour de l’Espagnol Josep Borrell, choisi par Ursula von der Leyen, la présidente élue de la Commission européenne, pour occuper le poste de haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Durant son oral, Josep Borrell s’engagera, comme il l’a souligné par écrit, « à faire tout ce qui est en [son] pouvoir pour réaliser l’unité de l’UE en matière de relations extérieures ». Le candidat se soumettra aux questions des membres de trois commissions du Parlement européen : celles des affaires étrangères, du développement et du commerce international.

Outre Josep Borrell, la Tchèque Vera Jourova, en lice pour le poste de vice-présidente chargée de la Transparence et des Valeurs, sera également entendue par les députés.

Mardi 8 octobre, ce sera au tour des trois vice-présidents exécutifs de la future Commission von der Leyen de passer sur le grill parlementaire : le Letton Valdis Dombrovskis (une économie au service des citoyens), la Danoise Margrethe Vestager (une Europe adaptée à l’ère numérique) et le Hollandais Frans Timmermans (Pacte vert européen).

Et bien entendu, le Brexit continue à alimenter les conversations, à moins d’un mois de la date à laquelle le Royaume-Uni sortira de l’UE… ou pas. Ce lundi 7 octobre, la Cour suprême d’Édimbourg se prononce sur les conséquences légales auxquelles Boris Johnson, le Premier ministre britannique, pourrait devoir faire face en cas de Brexit dur.

Il faut rappeler que le parlement britannique a voté contre une sortie de l’UE sans accord. De plus, Juan Manuel Moreno, le président de la Junte d’Andalousie, s’entretiendra avec Michel Barnier, le négociateur de l’UE pour le Brexit. Cette région est directement concernée par le Brexit car les milliers d’Andalous qui travaillent à Gibraltar devront en subir les conséquences si aucun accord n’est trouvé.

Pour en revenir au Portugal, à la suite de la victoire des socialistes, leurs camarades espagnols, en pleine campagne préélectorale en vue des élections législatives du 10 novembre prochain, se sont empressés de les féliciter. C’est précisément parce que le PSOE n’a pas trouvé les appuis nécessaires pour former un gouvernement qu’un nouveau scrutin doit avoir lieu. Si le parti pouvait compter sur la large majorité de ses voisins portugais, il aurait la tâche bien plus facile.

En direct : une semaine d'auditions pour les futurs commissaires européens

Cette semaine, les 26 candidats désignés par Ursula von der Leyen pour constituer la prochaine Commission européenne sont entendus par les eurodéputés qui décideront s’ils acceptent ou non leur nomination. Euractiv va suivre les moments forts de ces auditions.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.