Les Tchèques devraient convier davantage de nations au sommet UE-US [FR]

Barack_Obama_02.jpg

Soulignant certaines des principales priorités de la prochaine présidence de l’UE, qui sera occupée par la République tchèque, Milena Vicenova, ambassadrice tchèque à Bruxelles, a indiqué que son pays cherchera à tenir un sommet informel avec les Etats-Unis à Prague qui pourrait impliquer les dirigeants de tous les 27 Etats membres de l’UE et non pas uniquement la délégation habituelle de la Troïka européenne.

S’exprimant le 16 décembre à Bruxelles devant le think tank European Policy Centre, Mme Vicenova a indiqué qu’elle se sentait fière qu’il incombait à la République tchèque d’établir les premiers contacts avec la prochaine administration américaine. 

Le président américain élu Barack Obama entre en fonction le 20 janvier, et les Tchèques souhaitent tirer profit des bonnes relations qu’ils entretiennent avec les Etats-Unis pour donner une nouvelle impulsion au partenariat transatlantique après huit années de relations tendues sous l’administration Bush. 

Nous avons l’intention d’inviter M. Obama en Europe et nous serions très heureux si cette rencontre pouvait avoir lieu à Prague, a-t-elle indiqué, ajoutant qu’il s’agirait d’une rencontre informelle avec M. Obama et les dirigeants des Etats membres. 
Les sommets annuels UE-US ont lieu en alternance soit aux Etats-Unis, soit dans le pays qui occupe la présidence du Conseil européen. Le dernier sommet s’est tenu en Slovénie le 10 juin 2008. Par conséquent, le prochain sommet devrait normalement avoir lieu aux Etats-Unis. 

Toutefois, Mme Vicenova a évoqué la tenue d’un sommet informel qui pourrait impliquer les dirigeants des 27 membres de l’UE. Normalement, la délégation de l’UE est composée de la « Troïka » réunissant le dirigeant du pays occupant la présidence tournante de l’UE, le président de la Commission José Manuel Barroso et le Haut représentant de la  politique étrangère et de sécurité commune, Javier Solana. 

Le sommet informel pourrait se tenir au mois d’avril ou mai en marge d’un sommet de l’OTAN prévu début avril et auquel participerait M. Obama. L’OTAN se réunira à  Strasbourg  (France) et Kehl (Allemagne), villes reliées par un pont qui traverse le Rhin, selon l’AFP. 

Mais Mme Vicenova a indiqué qu’il reste à savoir si M. Obama allait accepter l’idée. Je ne peux pas promettre dans quelle mesure cela sera couronné de succès, a-t-elle affirmé. 
L’amélioration des relations entre l’UE et l’OTAN, qui figure dans l’agenda transatlantique, constitue également un élément essentiel des ambitions de la République tchèque une fois qu’elle prendra les rênes de l’UE, a indiqué Mme Vicenova. Il est très important pour nous de rapprocher ces deux institutions, et cette question sera le principal sujet de discussion lors du sommet de l’OTAN le 4 avril à Strasbourg. 

Partenariat oriental

En outre, l’ambassadrice tchèque a également affirmé que son pays allait examiner les propositions présentée par la Commission européenne au début du mois, visant à développer le partenariat oriental afin de renforcer les liens avec l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et en particulier l’Ukraine. 
Nous pensons que le partenariat oriental est très utile, a-t-elle indiqué. Nous savons exactement comment traiter les questions de l’assouplissement du régime des visas, de la coopération économique et comment conclure des accords plus vastes sur le libre échange avec les six pays, a-t-elle ajouté. Nous avons l’intention de lancer officiellement cette initiative lors du Conseil européen et d’inviter par la suite les dirigeants des pays de l’UE et des six pays du partenariat oriental à un sommet. 

Les Tchèques éclipsés par la présidence française ?

Mme Vicenova a rejeté les suggestions selon lesquelles la présidence tchèque serait éclipsée par la présidence française sortante, qui est considérée par beaucoup comme une grande réussite. Je ne crains pas du tout que nous soyons éclipsés par la présidence française, a-t-elle affirmé, ajoutant que la République tchèque a déjà prévu 2 200 rencontres à Bruxelles et quelques 239 à Prague. 

Elle a reconnu que la France pourrait toutefois être déçue de devoir transmettre le flambeau à un autre pays, soulignant qu’après six mois, un pays comprend ce que cela représente d’être à la tête de l’UE et qu’il pourrait regretter de perdre ce rôle. 

Selon elle, il est naturel de prendre goût à la présidence. Elle espère en outre que les six prochains mois sauront convaincre l’Europe du sérieux de la République tchèque et de son intention de faire de son mieux à la tête de l’UE. 

Elections européennes

L’ambassadrice tchèque espère également que les élections européennes, qui sont prévues du 4 au 7 juin 2009, seront couronnées de succès. Nous allons faire de notre mieux pour éviter un faible taux de participation et nous espérons garder un esprit positif, a-t-elle souligné. 

Elle espère en outre que les avantages positifs qui découlent du fait d’être membre l’UE seraient communiqués aux électeurs de manière simple et compréhensible, sans utiliser le jargon communautaire ni des phrases alambiquées. Elle espère que l’UE pourra présenter des résultats plus simples et plus clairs que ceux examinés à Bruxelles. Selon elle, la coopération avec les ONG sur cette question est très importante car elles comprennent mieux les préoccupations des citoyens. Si nous réussissons sur ce point, le taux de participation aux élections sera certainement plus élevé que ce que nous craignons actuellement, a-t-elle indiqué. 

Du 1er janvier au 30 juin 2009, la République tchèque occupera pendant six mois la présidence tournante de l’UE. Au cours de son mandat, elle organisera et présidera les sommets européens (les Conseils européens) et les rencontres du Conseil des ministres de l’UE. Le gouvernement tchèque a déjà annoncé sa devise pour la présidence : « Une Europe sans barrières » (
EURACTIV 14/11/08
).


  • 20 jan 2009 

    : investiture de Barack Obama, 44e président des Etats-Unis.

  • 19-20 mars : sommet de l’UE, Bruxelles

  • Avril 2009 : sommet sur le partenariat européen à Prague (l’UE des 27 plus l’Ukraine, la Moldavie, la Biélorussie, la Géorgie, l’Arménie et l’Azerbaijan)

  • 1 mai 2009 : l’élargissement de 2004 fête ses 5 ans.  

  • 18-20 juin 2009 : sommet de l’UE à Bruxelles

Subscribe to our newsletters

Subscribe