L’ex-président catalan Artur Mas quitte la tête de son parti séparatiste

Artur Mas

L’ancien président de la Catalogne Artur Mas a annoncé mardi qu’il quittait la tête du Parti démocrate européen catalan (PDeCAT) afin de laisser la place à de nouveaux responsables du mouvement séparatiste, sur fond de dissensions internes dont les médias se sont fait l’écho.

Depuis la proclamation unilatérale d’indépendance de la Catalogne, le 27 octobre dernier, et l’administration directe de la région par Madrid qui s’en est suivie, des fractures sont apparues au sein du mouvement séparatiste entre les partisans d’un État indépendant et ceux en faveur d’un dialogue avec le gouvernement espagnol pour un surcroît d’autonomie.

Les séparatistes ont obtenu une courte majorité au parlement catalan, le 21 décembre, lors d’élections régionales en forme de désaveu pour Madrid.

Les partis indépendantistes remportent les élections en Catalogne

Ensemble, les partis indépendantistes ont obtenu une majorité absolue de sièges lors des élections régionales du 21 décembre. Pourtant, c’est le parti « unioniste » Ciudadanos qui est arrivé en tête de ce scrutin.

« Cette nouvelle étape requiert de nouveaux dirigeants. Il est nécessaire de faire de la place pour que certains puissent mener ce projet dans le futur », a déclaré lors d’une conférence de presse Artur Mas, qui était à la tête du PDeCAT depuis 15 ans et était resté en fonction malgré son inégilibité prononcée par la justice catalane en mars 2017.

« Cela (le retrait de la tête du parti) ne doit pas être considéré comme un retrait de ce projet », a ajouté Artur Mas, ancien soutien de Carles Puigdemont et qui devrait œuvrer au choix de son successeur.

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a fixé au 17 janvier la séance inaugurale du Parlement de Catalogne.

Subscribe to our newsletters

Subscribe