L’Irlandaise Emily O’Reilly réélue médiatrice de l’UE

La médiatrice européenne Emily O'Reilly. [European Parliament]

L’Irlandaise Emily O’Reilly a été réélue mercredi médiatrice de l’Union européenne. Elle s’est engagée à s’attaquer au manque de transparence des décisions des Etats membres, notamment lors des réunions de leurs responsables.

Au terme d’un troisième tour, Emily O’Reilly a été élue pour un nouveau mandat de cinq ans par 320 voix des députés européens, contre 280 voix pour l’Estonienne Julia Laffranque.

Pour ce nouveau mandat « nous devons mettre un terme à la culture du “c’est la faute de Bruxelles” alors que souvent ce sont les ministres (des Etats) qui prennent les décisions clés dans l’Union européenne », a déclaré Emily O’Reilly dans un communiqué.

Les délibérations des ministres ou des chefs d’Etat ne sont pas publiques.

Lors de son mandat actuel, Emily O’Reilly, ancienne journaliste et médiatrice en Irlande, s’était distinguée par la remise d’un rapport très critique sur les conditions de la nomination du controversé secrétaire général de la Commission, l’Allemand Martin Selmayr, qui a fini par quitter son poste en juillet.

Le Parlement européen réclame la tête de Martin Selmayr

Le 13 décembre le Parlement européen a adopté une résolution à la majorité (71 %) appelant à la démission de Martin Selmayr, l’ancien bras droit du président de la Commission Jean-Claude Juncker, dont la promotion en début d’année a fait polémique.

Elle a par ailleurs mené des enquêtes sur « le manque de transparence » dans le processus décisionnel des Etats membres sur différents sujets.

Créée par le traité de Maastricht de 1992 et siégeant à Strasbourg, l’institution du médiateur européen procède à des enquêtes sur les cas de mauvaise administration dans l’action des institutions, organes et organismes de l’Union européenne.

Le médiateur intervient soit à sa propre initiative soit sur la base de plaintes déposées par des citoyens de l’Union européenne.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER