Le Parlement renverse le gouvernement roumain

[European Parliament]

Le Parlement roumain a renversé le gouvernement social-démocrate de la Première ministre, Viorica Dancila, avec 238 votes en faveur de la motion de défiance.

Les socialistes ont perdu leur majorité après que leur partenaire junior de coalition, le parti libéral ALDE, a annoncé son retrait. Viorica Dancila, ancienne eurodéputée, est candidate du parti aux élections présidentielles de novembre, mais ses chances de réussite sont extrêmement minces.

Le président roumain, Klaus Iohannis, est désormais chargé de désigner un Premier ministre par intérim, il ne fait aucun doute que son choix ne se portera pas sur un membre du parti socialiste.

En outre, la décision du président aura un effet direct sur la nomination tant attendue du candidat commissaire roumain à l’exécutif européen, car ce sera au Premier ministre par intérim de proposer un nouveau nom.

Siegfried Muresan au poste de commissaire

Une source proche du Parti populaire européen a révélé à Euractiv.com que le parti libéral national (centre droit), à la source de motion de censure contre le gouvernement socialiste, tentera d’imposer Siegfried Muresan, eurodéputé et vice-président du groupe PPE comme le prochain commissaire aux Transports.

Dans un entretien avec Euractiv, M. Muresan a déclaré : « En aucun cas Klaus Iohannis ne désignera un socialiste au poste de Premier ministre intérimaire. Nous sommes désormais en tête dans tous les sondages, nous sommes le plus grand parti de l’opposition et nous sommes les vainqueurs des élections européennes. Nous sommes actuellement en campagne électorale pour la présidence du pays et sommes le parti le plus proche de son programme pro-UE ».

« Si nous obtenons la majorité pour renverser le gouvernement, nous croyons que nous pouvons également trouver la majorité pour installer un Premier ministre à la tête du gouvernement. La démarche sera délicate, mais rapide », a-t-il ajouté.

Au départ, Viorica Dancila avait proposé deux anciens collègues au poste de commissaire — Rovana Plumb et Dan Nica. Rovana Plumb avait été retenue par la présidente élue de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, mais la commission des affaires juridiques (JURI) l’avait refusée en raison de conflit d’intérêts.

Selon Euractiv Roumanie, le parti social-démocrate (PSD) avait exploré beaucoup d’options pour la remplacer, avant d’insister pour que Dan Nica soit désigné. Toutefois, ce dernier n’est pas un expert du secteur des transports et sa nomination en tant que commissaire candidat irait à l’encontre de l’équilibre entre les hommes et les femmes recherché par Ursula von der Leyen.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.