Sans enthousiasme, les Croates ont élu leurs premiers députés européens

Deux mois avant son entrée officielle dans l’Union européenne, la Croatie s’est rendue aux urnes. Seulement 20,84% des électeurs ont fait le déplacement.

Douze sièges étaient à pouvoir. Ils ont été attribués dans l’indifférence générale. Les Croates ont élu dimanche 14 avril, leurs premiers représentants au Parlement européen. 

Le 1er juillet, le pays sera la deuxième ancienne République yougoslave, après la Slovénie en 2004, à accéder à l’Union européenne. 

30% des voix éparpillées

Mais les 10 ans d’attentes aux portes de l’Europe, les réformes parfois douloureuses imposées par Bruxelles, et la crise de la zone euro, ont rendu les nouveaux venus sceptiques. 79,16% des électeurs n’ont pas fait le déplacement. 

Ainsi, six sièges reviennent à la coalition de droite HDZ (Union démocratie croate- Hrvatska Demokratska Zajednica, 32,87% des voix), affiliée au Parti populaire européen (là où siège aussi l’UMP). A Zaghreb, ils sont membres de l’opposition. 

Les sociaux-démocrates (SDP, Socijaldemokratska Partija Hrvatske) au pouvoir ont recueilli 32,07% des voix. Ils obtiennent 5 députés. 

Le dernier élu est membre du Parti croate des travailleurs (Hrvatski Laburisti), qui a obtenu 5,76% des suffrages. Jusqu’à présent, dans le cadre des missions d’observations au Parlement européen, cette formation siégeait avec les socialistes mais ils ont fait savoir, lors de la campagne, qu’ils pourraient reconsidérer la question. 

Les 30% de voix restantes sont éparpillés entre 25 autres formations qui ne dépassent pas les 5% nécessaires pour obtenir un siège. 

Les résultats complets

Record slovaque 

Les 12 nouveaux élus siègeront seulement quelques mois. La Croatie sera aussi concernée par les élections européennes de mai 2014.

Le taux de participation, extrêmement faible, est à remettre dans le contexte politique du pays. Lors des élections législatives de 2011, seuls 52% des citoyens se sont rendus aux urnes, 44% lors du référendum sur l’entrée du pays dans l’UE en 2012. 

La situation économique morose n’a pas non plus facilité la mobilisation. 22% des Croates sont au chômage. 

Dans de nombreux pays issus de l’ancien bloc de l’Est, la participation reste relativement faible. Les Polonais élisent très souvent leur président de la République avec seulement 55% du corps électoral. 

Le taux minimal de participation à un scrutin européen a été observé en Slovaquie, en 2004 (année de l’adhésion du pays). Seulement 17% des votants s’étaient rendus aux urnes. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.