Sarkozy : Victoire de la France et défaite du Royaume-Uni sur les nominations [FR]

Sarkozy_01.jpg

La nomination de l’ancien ministre français des Affaires étrangères Michel Barnier en tant que nouveau commissaire européen au Marché intérieur est une victoire pour la France et une défaite pour le Royaume-Uni, a déclaré au journal Le Monde le président français Nicolas Sarkozy.

Cette nomination, qui donne à M. Barnier la responsabilité de la régulation des marchés financiers, et un certain contrôle sur la City de Londres, le plus gros centre financier d’Europe, a avalisé les politiques françaises mises en place lors de la crise financière, a déclaré M. Sarkozy.

C’est la première fois en 50 ans que la France obtient cette fonction. Les Britanniques sont les grands perdants, a affirmé M. Sarkozy, s’exprimant en marge du sommet du Commonwealth à Trinidad et Tobago, d’après le site Internet du Monde (www.lemonde.fr).

Certaines figures de premier plan du monde des services financiers au Royaume-Uni se montrent inquiètes de voir Paris, que M. Sarkozy souhaite voir gagner du poids en tant que centre financier, poursuivre ses propres intérêts en poussant pour des règlementations plus sévères sur les banques et autres.

Le nouveau rôle de M. Barnier lui permet d’être à la tête d’une révision radicale des règlementations financières afin d’éviter toute nouvelle crise économique.

La France est considérée comme favorisant une réglementation ferme et la nomination de M. Barnier inquiète les hommes politiques et les banquiers de Londres, qui bataillent pour édulcorer les règles proposées en matière par exemple de salaire et de bonus des banquiers et de limitations sur les hedge funds.

M. Barnier a été nommé après que José Manuel Barroso, président de l’exécutif de l’UE, a décidé de le soutenir contre l’avis des Britanniques, a affirmé M. Sarkozy.

Ce n’est pas que les Britanniques étaient hésitants, ils étaient franchement contre la nomination de M. Barnier, a-t-il dit.

L’accord sur la fonction de Michel Barnier a été conclu entre M. Barroso et moi-même il y a trois jours. C’est exceptionnel pour la France. Et la seconde victoire, c’est que nos amis roumains aient obtenu l’agriculture, a déclaré M. Sarkozy, ajoutant que cela représentait deux postes que les Britanniques n’auraient pas.

La nomination de Catherine Ashton, britannique, en tant que nouvelle haute représentante pour les Affaires extérieures, a été nettement moins significative que celle de M. Barnier, a affirmé M. Sarkozy, parce qu’elle sera supervisée par le diplomate français Pierre De Boissieu – à la grande satisfaction de M. Sarkozy, selon le Monde.

M. De Boissieu est secrétaire général du Conseil des ministres de l’UE.

(EURACTIV avec Reuters. Article traduit de l’anglais par EURACTIV.)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.