Seul un tiers des Français se sentent citoyens européens, selon un sondage

Un sondage de TNS–Sofres du 4 septembre pour le collectif «Civisme et démocratie» (CIDEM) indique que l’Europe n’est pas une réalité concrète pour une majorité de Français. La connaissance des droits européens serait également très incomplète.

Seuls 38% des Français se perçoivent comme des citoyens de l’Europe. Tandis que 62% d’entre eux indiquent ne pas se sentir «citoyens de l’Europe». Ces chiffres sont issus d’un sondage TNS Sofres sur les Français et la citoyenneté européenne commandé par le CIDEM et présenté à l’occasion du Forum civique européen de La Rochelle – Paroles d’Européens – les 4, 5 et 6 septembre.

L’Europe s’incarne d’abord par la monnaie unique

Si les symboles européens ont théoriquement disparu avec le traité de Lisbonne, l’euro apparaît néanmoins aux yeux de 54% des Français comme le meilleur symbole de l’Europe. Un chiffre qui place la monnaie unique loin devant le drapeau européen (15%), le Parlement européen (12%), la Commission européenne (9%), l’Airbus (4%) ou la PAC (3%).

Pour 69% des Français, l’euro représente également «ce qui rapproche le plus les habitants des différents pays de l’UE». C’est aussi grâce à la monnaie unique que les Français «se sentent le plus citoyens européens» (29%), à égalité avec le suivi d’informations sur d’autres pays européens.

Le fonctionnement de l’UE est toujours flou

Le sondage confirme le constat ancien selon lequel la connaissance de l’UE par les citoyens français est imprécise. Ainsi, si 88% des Français savent qu’ils peuvent circuler librement dans les autres pays de l’UE, 36% d’entre eux déclarent en revanche «ne pas avoir le droit de voter aux élections du Parlement européen». Même si l’élection du Parlement européen au suffrage universel direct est instituée depuis 1979, seulement 58% des Français disent avoir le droit de voter aux élections européennes.

Sur la question du droit de vote aux élections municipales dans les autres pays européens, les Français se montrent aussi circonspects. 48% des sondés déclarent en effet que les citoyens européens qui résident dans un autre pays de l’Union européenne que celui dont ils sont originaires «n’ont pas le droit de vote aux élections municipales dans ce pays.» Comment à l’avenir renforcer le sentiment de citoyenneté européenne? Pour 54% des Français, le meilleur moyen serait l’élection d’un Président pour l’Europe, l’établissement de programmes scolaires européens (32%) et la création d’une défense européenne indépendante (26%).

Sondage TNS – Sofres réalisé par téléphone les 22 et 23 juillet 2008 auprès d’un échantillon national de 1 000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.