Un quatrième parlementaire européen piégé par le Sunday Times

Comme trois autres eurodéputés, l’Espagnol Pablo Zalba Bidegain (PPE) a accepté de faire passer les amendements d’un faux journaliste du Sunday Times, « déguisé » en lobbyiste.

« Je l’ai fait parce qu’elle était jolie ». Le parlementaire européen Pablo Zalba Bidegain (PPE) s’est justifié ainsi, après les révélations de corruption le concernant. L’Espagnol est le quatrième eurodéputé qui a accepté de faire passer les amendements de faux journalistes « déguisés » en lobbyistes.

L’autrichien Ernst Strasser (PPE), le slovène Zoran Thaler (S&D) et le roumain Adrian Severin (S&D) ont déjà présenté leur démission à la suite de révélations du quotidien britannique. Le journal, dont le but est de révéler certaines largesses parlementaires, dit avoir encore le nom d’une dizaine de députés en faute, sur la soixantaine contactée. Aucun Français n’en ferait partie. 

S’il reconnaît avoir été séduit, le député espagnol interrogé par les médias de son pays, assure avoir jugé recevables les arguments de la jeune lobbyiste. «J’ai voté  en ce sens car je pensais qu’ainsi je ferais une meilleure loi », s’est-il expliqué. Il ajoute avoir refusé de participer au conseil d’administration du groupe de pression. Il n’a pas non plus accepté d’argent en échange de sa prise de parole.

Ancien homme d’affaires reconnu dans son pays, le parlementaire se prononçait sur un projet de directive concernant le dédommagement des investisseurs en cas de fraude.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER