CoFoE : les citoyens dénoncent le manque d’intérêt politique pour le projet

Le forum Futuro Compartido (« Avenir partagé ») s’est déroulé à l’Hôtel Royal de la Monnaie de Madrid et a permis de conclure l’année de débats organisés dans le cadre de la CoFoE. [Parlement européen]

Les représentants des panels de citoyens de l’UE à la Conférence sur l’avenir de l’Europe (CoFoE) ont demandé aux politiciens de prendre les réunion plus au sérieux, notant que la majorité ne s’était pas présentée à la dernière séance plénière, selon une lettre consultée par EURACTIV.

La CoFoE est l’expérience de démocratie participative de l’UE dans le cadre de laquelle les citoyens de toute l’Europe prennent part à l’élaboration des politiques européennes. La plénière est composée de citoyens, de représentants de la société civile et de nombreux politiciens nationaux et européens.

Dans la lettre, les citoyens affirment qu’il n’est pas possible « d’avoir un débat constructif au sein de la plénière lorsque ses membres ne sont pas dans la salle ». Ils dénoncent ceux qui ne viennent pas et ceux qui « quittent la salle juste après avoir fait une déclaration ».

Ils estiment que la méthode du « carton bleu », utilisée au Parlement européen pour répondre à un orateur spécifique, « n’est pas efficace de cette manière ». Les citoyens font référence aux personnes présentes dans la salle et aux autres participants en ligne qui se déconnectent juste après leur discours.

Les citoyens précisent également que s’il existe des « raisons valables d’absence » du fait de la crise actuelle, les responsables politiques devraient s’impliquer davantage dans le processus de la Conférence, car « la salle se vide de plus en plus ».

La lettre indique que « plus de 100 citoyens sur 108 ont assisté à la conférence dans la salle ou en ligne. Nombre d’entre eux ont dû prendre [des jours de congé] de leur travail, de leur école ou de leur université pour participer à la Conférence. Et nous avons estimé que sur les 341 membres des autres composantes, environ 90 étaient présents. Cela signifie qu’environ 250 étaient absents ».

Les citoyens ont exhorté les responsables politiques à être davantage présents lors de la prochaine séance, prévue à Strasbourg les 8 et 9 avril.

Ce n’est pas la première fois que les citoyens se plaignent du comportement des politiciens. Lors d’une réunion au début du mois de mars, les citoyens ont constaté que les mêmes problèmes se posaient — notamment celui du désintérêt des politiciens.

Les commentaires des citoyens

Malgré le manque d’intérêt politique, les citoyens sont par ailleurs satisfaits de la qualité et de l’efficacité des discussions en cours.

Le représentant du panel sur l’UE dans le monde et la Migration, Krasimir Zlatinov, a déclaré à EURACTIV que la plénière était « très bien organisée et que les citoyens avaient suffisamment d’opportunités pour s’exprimer ». Cependant, il a lui aussi été déçu par le manque de présence des eurodéputés.

De même, la représentante du panel sur les Valeurs démocratiques, Valentina Barzani, a confié à EURACTIV qu’elle trouvait le processus à la fois satisfaisant et intense. Tout en expliquant qu’elle doit souvent travailler sur ses activités depuis chez elle, elle a déploré l’absence de politiciens.

Greta Adamek, la représentante du panel « Une économie plus forte, justice sociale et emploi / Jeunesse, sport, culture et éducation / Transformation numérique », a déclaré à EURACTIV que le calendrier de la Conférence rendait difficile la poursuite de discussions fructueuses.

« Il ne nous reste qu’une seule séance au cours de laquelle nous pourrions discuter du contenu des sujets. Lors de la prochaine séance [8-9 avril], nous devrions déjà finaliser notre travail. Les citoyens estiment que nous avons besoin de plus de séances pour parvenir à un résultat satisfaisant.», a-t-elle déclaré.

Les participants à la CoFoE demandent une plus grande intervention de l’UE dans la guerre en Ukraine

Les participants à la CoFoE se sont réunis à Strasbourg pour s’exprimer devant la plénière de la Conférence. Lors de cette réunion, des militants et des députés ukrainiens ont demandé une intervention plus importante de l’UE en Ukraine.

Supporter

Mesure cofinancée par l'Union européenne

Le contenu de cette publication représente uniquement le point de vue de l'auteur et relève de sa seule responsabilité. Le parlement européen n'accepte aucune responsabilité quant à l'utilisation qui pourrait être faite des informations contenues.



Subscribe to our newsletters

Subscribe