Catastrophes: un système de protection civile commun à l’UE?

Bruxelles propose de compléter l'action des pays volontaires avec des avions de lutte contre les incendies, des pompes à eau, et du matériel médical. [Zaikanata/Shutterstock]

La Commission européenne a proposé, le 23 novembre, de créer son propre système de réaction aux catastrophes naturelles. Un article de notre partenaire, le Journal de l’Environnement.

Les récents incendies au Portugal ont de nouveau révélé l’insuffisance du dispositif européen d’aides aux victimes de catastrophes naturelles. C’est à cette occasion que le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, avait émis l’idée de réorganiser la protection civile.

Avions, pompes à eau, matériel médical

Bruxelles propose de mettre en place sa propre «réserve de capacités», basée sur la location d’avions de lutte contre les incendies de forêt et sur l’achat de pompes à eau, de matériel médical d’urgence et de sauvetage en matériel urbain.

Les catastrophes naturelles ont coûté deux fois plus cher en 2016

L’année 2016 aura battu tous les records en matière d’indemnisations des sinistres d’origine naturelle ou technologique. La multiplication des ouragans et des feux de forêt dans des zones très couvertes explique en partie ce chiffre. Un article de notre partenaire, le Journal de l’Environnement.

280 millions d’euros

«Les tragédies des dernières années ont montré que notre système actuel d’intervention, basé sur le volontariat, a atteint ses limites», a déclaré le commissaire européen en charge de l’aide humanitaire Christos Stylianides.

Ce mécanisme de protection civile fait en effet appel aux bonnes volontés des États membres. Si la réforme de Bruxelles est acceptée, il serait complété par une force d’intervention commune. Son coût est estimé à 280 millions d’euros pour la période 2018-2020, selon la Commission. Cette mesure doit encore obtenir l’aval du Parlement et du Conseil.

Subscribe to our newsletters

Subscribe