Corsia, la compensation carbone au rabais

[Photo: EPA-EFE/MARTIN DIVISEK]

L’Union européenne a accepté d’aménager le programme de compensation des émissions de CO2 du transport aérien, dit Corsia. Un article de notre partenaire le Journal de l’environnement.

Imaginé en 2016 par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), le dispositif Corsia vise à compenser les émissions de CO2 des vols internationaux. Et ce via le financement par les compagnies aériennes de projets de séquestration carbone, par exemple. Elles devront acheter des unités d’émission quand elles dépasseront la moyenne de leurs émissions réalisées en 2019 et 2020.

Mais la pandémie de Covid-19 a rebattu les cartes. Les compagnies ont été interdites de vol. Et qui dit avions cloués au tarmac, dit forte baisse d’émission sur l’année 2020 et donc des efforts très conséquents à produire par la suite, si les objectifs sont calés sur l’année de référence 2020. L’Association internationale du transport aérien (IATA) a donc demandé à ce que la base de référence soit la seule année 2019.

Mardi 9 juin, les 27 membres de l’Union européenne ont répondu favorablement à cette requête. Un changement de règles qui reflète des  « conditions extrêmement difficiles » du transport aérien liées à la pandémie, a déclaré Oleg Butkovic, ministre croate de la Mer, des Transports et des Infrastructures et président du Conseil.

Demande rejetée

Début juin, des eurodéputés avaient écrit à la Commission et au Conseil pour les inciter à ne rien modifier avant la révision de Corsia prévue en 2022. Le président de la commission de l’environnement du Parlement européen, Pascal Canfin (Renew Europe), ainsi que Nils Torvalds (Renew Europe), Peter Liese (PPE), Bas Eickhout (Les Verts) et Jytte Guteland (S&D), se disaient « vivement préoccupés » par les conséquences d’un tel changement dans le mécanisme. Rappelant que tel qu’il était déjà présenté, le programme était « loin d’être conforme à l’accord de Paris et aux objectifs de neutralité climatique ».

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER