Deux fois plus de personnes touchées par des inondations dès 2030

La province indienne du Kerala a été durement touchée par les inondations en août 2018. [Shutterstock/AJP]

Selon la base de données Aqueduct du World Resources Institute (WRI), 147 millions de personnes dans le monde seront touchées par une inondation en 2030. Soit deux fois plus qu’aujourd’hui. Un article de notre partenaire, le Journal de l’environnement.

Les inondations d’origine fluviale toucheront 132 millions de personnes dès 2030, contre 65 millions en 2010, selon la nouvelle évaluation du WRI. Les inondations côtières doubleront aussi, pour passer de 7 à 15 millions de personnes atteintes dans dix ans.

Le risque d’inondations s’accroît sous l’effet des tempêtes et des fortes pluies, plus fréquentes avec le changement climatique, de l’essor de la population et des activités autour des fleuves et sur les côtes, et des glissements de terrain dus aux prélèvements d’eau souterraine, rappelle l’Institut.

Quantitativement, les populations de l’Inde, Bangladesh et Indonésie seront les plus touchées. Dans dix ans, ces trois pays représenteront 44% de la population totale touchée par des inondations fluviales et 58% par des inondations côtières. Dans ces pays, chaque dollar investi pour s’adapter aux inondations sera payant, assure l’organisation internationale, qui préconise -au-delà des digues- de protéger les mangroves, les récifs et les dunes de sable pour assurer des zones de tampon face aux tempêtes.

Montée de la mer: un péril sous-estimé

L’élévation du niveau de la mer aura des impacts dramatiques : selon une étude parue dans Nature Communications, 300 millions de personnes seront soumises aux inondations côtières en 2050. Un article de notre partenaire, le Journal de l’environnement.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer