Flambée des prix de l’énergie : Frans Timmermans laisse entendre que le SEQE ne fera pas partie de la solution

« La semaine prochaine, la Commission présentera ses plans sur la manière dont nous allons aborder cette question » de la hausse des prix de l’énergie, a déclaré M. Timmermans. [Conseil de l'UE]

« Jouer avec le système d’échange de quotas d’émission » n’aurait qu’un impact « très faible » sur la flambée actuelle des prix de l’énergie, a déclaré Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne responsable du Pacte vert pour l’Europe, le mercredi 6 octobre, alors qu’il arrivait à une réunion des ministres de l’Environnement de l’UE à Luxembourg.

La hausse des prix de l’énergie n’est que partiellement attribuable à l’augmentation des prix du CO2 sur le marché du carbone, a déclaré M. Timmermans. Il a ajouté qu’il ne s’attendait pas à ce que cela fasse échouer les discussions sur la révision du système d’échange de quotas d’émission de l’UE (SEQE-UE) que les ministres de l’Environnement mèneront plus tard dans la journée.

« Nous devons être clairs sur une chose : il s’agit du marché, car la demande qui nous est adressée à la sortie de la crise de COVID-19 est plus élevée qu’au cours des 25 dernières années », a insisté M. Timmermans.

La hausse des prix serait également due à des travaux de « maintenance » sur les gazoducs qui ont été retardés en raison de la crise de COVID-19, lorsque la demande d’énergie était faible, a-t-il ajouté. Il a précisé que la réponse de l’UE consistait à accélérer la transition vers l’abandon des énergies fossiles.

Les ministres de l’Environnement se réunissent aujourd’hui (6 octobre) à Luxembourg pour définir leur prise de position pour la COP26, conférence sur le climat, qui aura lieu en novembre. Ils discuteront également du paquet législatif sur l’énergie et le climat « Fit for 55 » récemment présenté par la Commission.

Mais la flambée des prix de l’énergie qui a frappé l’Europe devrait dominer le débat.

« La semaine prochaine, la Commission présentera ses plans sur la manière dont nous allons aborder cette question » de la hausse des prix de l’énergie, a déclaré M. Timmermans. Ces plans seront examinés par les dirigeants européens lors d’un sommet qui se tiendra à Bruxelles les 21 et 22 octobre.

Selon Iberdrola, la flambée des prix de l’énergie pourrait compromettre les négociations de l’ONU en matière de climat

La flambée actuelle des prix de l’énergie menace de faire obstacle à la COP26, sommet annuel sur le climat qui se tiendra en novembre.

Les détails de ce plan restent encore inconnus, mais il est probable qu’il comporte une série de mesures que les pays de l’UE ont déjà prises pour lutter contre l’impact de la hausse des coûts de l’énergie. Il s’agit notamment de programmes sociaux destinés aux ménages à faibles revenus et d’allègements fiscaux temporaires sur les prix de l’électricité.

Il aura deux objectifs principaux, a déclaré une source diplomatique de l’UE à EURACTIV : une analyse de ce qui n’a pas fonctionné et une série de solutions que les États membres pourront mettre en place afin d’alléger la pression sur les ménages et les entreprises touchés par la hausse des coûts énergétiques.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré hier en Estonie que les discussions du sommet porteront également sur la création d’une réserve stratégique européenne de gaz et sur le découplage des prix de l’électricité et du gaz.

Prix de l'énergie : la France et l'Espagne réclament une meilleure régulation européenne

Les ministres de l’Economie de la France et de l’Espagne ont réclamé lundi (4 octobre) des réformes du marché européen de l’énergie pour contrer les conséquences de l’envolée des prix du gaz, lors d’une réunion à Luxembourg.

Subscribe to our newsletters

Subscribe