John Kerry interpelle les grands émetteurs de CO2 en vue de la COP26

epa08969369 John Kerry, Special Presidential Envoy for Climate, speaks during a news conference in the James S. Brady Press Briefing Room at the White House in Washington, DC, USA, 27 January 2021. US President is expected to sign executive action to combat climate change, including temporarily blocking new leases for oil drilling on federal lands, ordering a review of fossil-fuel subsidies and other measures to overhaul the US energy mix. EPA-EFE/Stefani Reynolds / POOL [EPA/Stefani Reynolds]

Lundi (8 mars), le représentant américain pour le changement climatique, John Kerry, a exhorté les 20 plus grands émetteurs de carbone du monde, qui représentent actuellement plus de 80 % du total des émissions, à réduire immédiatement leur empreinte carbone, à la suite d’entretiens avec le Premier ministre britannique Boris Johnson.

John Kerry a décrit le Royaume-Uni comme un « partenaire fort » en matière de changement climatique, bien qu’il ait émis des critiques à peine voilées sur les projets d’ouverture d’une nouvelle mine de charbon dans le nord-ouest de l’Angleterre, en faisant remarquer que « le marché a décidé que le charbon n’était pas l’avenir ».

Le Royaume-Uni accueillera le sommet sur le changement climatique COP26 en novembre. Cependant, alors que la nouvelle administration américaine du président Joe Biden et l’UE ont annoncé des plans ambitieux pour rendre leurs économies plus vertes, le gouvernement Johnson a jusqu’à présent donné peu d’indications sur ce qu’il espère obtenir de ce sommet.

Kerry, qui a été nommé en janvier par le président Biden, se rendra mardi à Paris et à Bruxelles pour s’entretenir avec le président français Emmanuel Macron et d’autres dirigeants européens.

Subscribe to our newsletters

Subscribe