Le Danemark veut atteindre 100 % d’énergies renouvelables

Bon élève, le pays nordique produit déjà 75 % de son électricité avec des énergies renouvelables. En 2018, l’Union européenne affichait une moyenne de 18 %. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

En 2019, le Danemark a produit 75 % de son électricité avec des énergies renouvelables, dont près de 50 % avec ses parcs éoliens, selon Energinet, le réseau danois de transport d’électricité. Le 100 % devient un objectif possible…

Une solidarité entre voisins

Le pays nordique bénéficie d’une géographie favorable et d’une impulsion donnée à l’éolien dès les années 1970. Néanmoins, il ne serait pas le champion de l’UE, sans une solidarité nouée avec ses voisins. Petite explication.

L’éolien est une énergie dite « intermittente » : sa production est variable et il faut la stocker, en prévision des jours sans vent. Le lieu idéal est un barrage à deux bassins qui peut turbiner à la demande. Mais le Danemark, très plat, n’en possède pas. Il a donc tiré deux câbles vers la Suède et la Norvège, plus montagneuses. Quand les éoliennes danoises produisent trop de courant par rapport à la consommation, le pays exporte son électricité vers les barrages hydroélectriques de ses voisins. Quand il y a moins de vent, l’électricité fait le chemin inverse, explique Bernard Deboyser, spécialiste des énergies de l’université de Mons, en Belgique.

« Bon exemple »

Un « bon exemple » de la solidarité européenne. Ces interconnexions en mer du Nord sont ce que nous voulons développer, indiquait l’Espagnol Miguel Canete, en laissant son poste de commissaire européen à l’énergie l’ex-commissaire. Ces réseaux communs permettent à la fois de sortir de l’isolement électrique, comme le futur Celtic Interconnector qui reliera la Bretagne à l’Irlande (début des travaux en 2023), et de mieux gérer les flux de production, avec un objectif d’économie. Miguel Canete visait 15 % d’interconnexions pour 2030.

C’est l’un des moyens de se rapprocher du seuil des 20 % d’énergies renouvelables d’ici 2020, que l’UE s’est fixé en 2008, avec son « Paquet Energie-Climat ». Les derniers chiffres, publiés jeudi par Eurostat, datent de 2018. La moyenne de l’UE atteint un satisfaisant 18 %. Douze pays (Grèce, Croatie, Italie, Chypre, Bulgarie, Tchéquie, Danemark, Estonie, Lettonie, Lituanie, Finlande et Suède) ont atteint leurs 20 %, ou sont en position de l’atteindre.

Le Danemark stoppe l’essor de l’aquaculture offshore

La ministre danoise de l’Environnement veut interrompre le développement de l’aquaculture en mer pour limiter son impact sur l’environnement. Un article de notre partenaire, le Journal de l’environnement.

Lire la suite sur Ouest-France

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.