Le WWF met en garde contre l’aggravation de la crise climatique après la pandémie

shutterstock_766204174 [Shutterstock]

Face au coronavirus, le WWF appelle à tourner les mesures de relance économique vers la transition écologique. L’ONG affirme que la crise sanitaire est partiellement liée aux « pressions que nous exerçons sur la nature ». Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Alors que la France et l’Union européenne (UE) réfléchissent à des propositions économiques face à l’épidémie de coronavirus, le WWF France appelle lundi 6 avril à prendre des mesures pour « une relance […] tournée vers la transition écologique », qui n’aggrave pas la crise climatique.

« Les premiers impacts de cette crise historique commencent déjà à être mesurés sur l’économie, l’emploi et la société et nous imposent de réfléchir sans attendre à la sortie de crise », relève l’ONG dans un communiqué.

La France a pris des mesures pour amortir le choc de la crise et un plan de relance est attendu au sein de l’UE. Les ministres des Finances se retrouveront mardi 7 avril pour tenter de mettre au point des propositions économiques communes.

Pour le WWF, il faut parvenir à « une sortie de crise durable, résiliente aux risques climatiques et écologiques, et qui protège les citoyens des effets de la triple crise sanitaire-écologique-socioéconomique ».

L'UE relèvera ses objectifs climatiques pour 2030 malgré le report de la COP26

La Commission européenne assure qu’elle continuera à travailler sur les objectifs climatiques pour 2030, malgré l’ajournement de la 26e conférence annuelle de l’ONU sur le climat qui devait se tenir en novembre à Glasgow. Un article de notre partenaire, Euroefe.

 « Pas d’homme en bonne santé sur une planète malade »

La crise sanitaire actuelle est liée en partie aux « pressions que nous exerçons sur la nature à travers nos modes de consommation et de production non soutenables », rappelle l’ONG.

Elle propose de conditionner les aides publiques aux grandes entreprises et aux banques à leur contribution « à la transition écologique », de transformer le secteur agricole, les transports et l’énergie, de permettre aux territoires d’investir pour la relocalisation et l’adaptation au changement climatique.

Lire la suite sur Ouest-France

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.