L’Europe produit de plus en plus de déchets dangereux

L’Europe produit de plus en plus de déchets dangereux. [bokan/Shutterstock]

L’Agence européenne de l’environnement (AEE) alerte sur la hausse des tonnages de déchets dangereux dans l’UE, selon un rapport publié le 16 décembre. Un article de notre partenaire, le Journal de l’Environnement.

En 2012, l’UE a produit 100 millions de tonnes de déchets dangereux, soit 4% de la production communautaire de résidus: +10% en quatre ans. Plus de la moitié de ces tonnages étaient constitués de déchets solides et minéraux, et un tiers de déchets chimiques et médicaux.

>> Lire : Le recyclage des déchets d’entreprise, un marché encore inexploité

Déchets miniers et ménagers en hausse

Si la crise financière a réduit de 16% la production de déchets de construction entre 2008 et 2010, passée de 38 kilogrammes par habitant (kg/hab) en 2008 à 32 kg/hab en 2010, tel n’est pas le cas des autres catégories. Les déchets miniers ont connu un record en 2012 (27 kg/hab) et les déchets dangereux des ménages ont augmentés de 6 à 7 kg/hab entre 2006 et 2012.

Ce sont la Bulgarie et l’Estonie qui ont généré les tonnages les plus importants, à cause de leur forte activité minière, de leurs carrières et de l’extraction de pétrole de schiste, selon les auteurs.

>> Lire : Un Européen produit 475 kg de déchets par an

Des programmes à développer

L’analyse de l’AEE montre que s’il existe des réglementations nationales dédiées à la prévention de ces déchets (25 programmes identifiés fin 2015), celles-ci visent surtout les déchets des ménages, et dans une moindre mesure les déchets de construction et miniers.

Au total, 17 programmes de prévention ciblent les substances ou déchets dangereux tandis que 4 plans seulement évoquent spécifiquement leur prévention, en Bulgarie, Italie, Lettonie et Suède.

Sept pays ont par ailleurs intégré des indicateurs de suivi: Allemagne, Autriche, Bulgarie, Chypre, Espagne, France et Lettonie. Ce qui montre les marges de progrès, tant au niveau de l’évaluation que des stratégies de réduction des déchets dangereux.

>> Lire : Seul un tiers des déchets électroniques de l’UE est bien recyclé

logo-jdle.gif

Subscribe to our newsletters

Subscribe