L’UE relèvera ses objectifs climatiques pour 2030 malgré le report de la COP26

Frans Timmermans, le vice-président de la Commission européenne chargé du Green Deal. [Commission européenne/Service audiovisuel]

La Commission européenne assure qu’elle continuera à travailler sur les objectifs climatiques pour 2030, malgré l’ajournement de la 26e conférence annuelle de l’ONU sur le climat qui devait se tenir en novembre à Glasgow. Un article de notre partenaire, Euroefe.

« Nous ne ralentirons pas notre travail […]. Nous avons adopté les principales lois de l’UE pour atteindre nos objectifs climatiques et énergétiques actuels d’ici à 2030. À long terme, nous nous sommes engagés à [atteindre] la neutralité carbone d’ici à 2050 et avons proposé une loi climat qui rendra cet objectif juridiquement contraignant », déclare Frans Timmermans, le vice-président de la Commission, dans un communiqué sur le « Green Deal » européen.

L’exécutif européen poursuit ses travaux « afin de présenter, en septembre 2020, un plan d’analyse d’impact pour élever les ambitions de l’UE d’ici à 2030 et réduire les émissions de gaz à effet de serre de 50 % ou de 55 % par rapport aux niveaux de 1990 », ajoute-t-il.

« Cet [objectif] […] est en bonne voie, et la Commission s’y tiendra », affirme le vice-président.

À l’approche de la conférence de l’ONU sur le climat, la Commission cherchait à actualiser les objectifs environnementaux de l’UE à l’horizon 2030.

Malgré la pandémie, l'UE maintient le cap climatique pour 2030

Alors que la bataille contre le COVID-19 fait rage, la Commission européenne maintient ses ambitions vertes et lance une consultation publique destinée à revoir à la hausse l’objectif climatique de l’UE pour 2030.

Ils visent actuellement à réduire d’au moins 40 % les émissions de CO2 par rapport aux niveaux de 1990, à atteindre une consommation d’énergies renouvelables de 32 %, et à améliorer l’efficacité énergétique de 32,5 %. Mais Bruxelles étudiait les plans nationaux présentés par chaque État membre pour revoir ces ambitions.

La Commission tient à rendre l’UE neutre en carbone d’ici à 2050, ce qui signifie qu’elle n’émettra pas plus de COque ce qu’elle ne pourra en absorber.

De leur côté, les différentes ONG environnementales appellent l’UE à redéfinir ses objectifs pour 2030 en dépit du report de la COP26, initialement prévue en novembre, et des discussions préparatoires qui devaient se tenir un mois plus tôt.

« Il est compréhensible de postposer les discussions sur le climat de l’ONU. Cela ne change en rien l’obligation qu’a l’UE de revoir ses objectifs climatiques pour 2030 avant la fin de l’année », déclare le responsable de la politique climatique de Greenpeace, Sebastian Mang, dans un communiqué.

Le Réseau Action Climat abonde dans le même sens, et souligne que les gouvernements doivent actuellement prioriser « la santé, la sécurité et les emplois de leurs citoyens », mais il rappelle qu’une mauvaise gestion de la crise climatique pourrait avoir des conséquences similaires à celles de la pandémie actuelle.

« Comme un virus qui se propage rapidement, le changement climatique ne s’arrête pas aux frontières. Si un pays n’est pas épargné, alors aucun pays ne l’est. Reporter [les discussions] à la fin de cette année et la COP26 à l’an prochain ne revient pas à postposer l’ambition climatique », soutient Tasneem Essop, le directeur du Réseau Action Climat.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.