New York veut devenir le premier État neutre en carbone des USA

Central Park, Manhattan, New York. [T Photography [Shutterstock]

Le gouverneur de l’État de New York veut une électricité totalement verte en 2040. Un article de notre partenaire, le Journal de l’environnement.

La course aux renouvelables est engagée entre les grands Etats fédérés des Etats-Unis. Lundi 17 décembre, le gouverneur de l’État de New York a présenté les grands projets de 2019. Entre l’amélioration de la qualité de l’eau potable, un programme de 150 milliards de dollars (132 Md€) pour de nouvelles infrastructures et la lutte contre les armes à feu, Andrew Cuomo entend lancer son Green Deal.

Le but de cette stratégie énergétique est de réduire à néant le bilan carbone de l’Etat. Et pour ce faire, de ne plus fournir que de l’électricité verte d’ici à 2040, 5 ans avant l’échéance californienne.

L’UE s’accorde in extremis pour limiter les émissions des voitures

La présidence autrichienne a défié toutes les attentes en négociant un objectif de réduction des émissions de CO2 des voitures de 37,5 % d’ici 2030, malgré l’opposition notable de l’Allemagne.

Nul ne sait encore comment atteindre pareils objectifs. La direction de la recherche et du développement de l’énergie de l’État de New York (Nyserda) doit produire un rapport d’ici la fin de l’année pour ouvrir les pistes de la décarbonation de la société new-yorkaise.

Un programme dont la mise en œuvre sera complexe. Les émissions de gaz à effet de serre du secteur électrique ne représentent que 17 % du total régional (importations comprises), moitié moins que les transports.

Le GIEC lance l’alerte de la dernière chance sur le climat

Un réchauffement de plus de 1,5°C aurait des conséquences tragiques. Seule une transformation immédiate à l’échelle planétaire permettra d’éviter le pire, selon les experts du GIEC. Un article de notre partenaire, Climate Home News.

Subscribe to our newsletters

Subscribe