Premier échange entre les ministres de l’Énergie sur la législation européenne pour le climat à l’horizon 2030

Les 27 ministres de l’Énergie de l’UE se réuniront en Slovénie ce mercredi 22 septembre afin de discuter du paquet climatique « Fit for 55 ». [Igor Kupljenik / EPA-EFE]

Selon un document de séance vu par EURACTIV, les ministres de l’Énergie de l’UE vont discuter de deux dossiers majeurs sur l’énergie verte, lors de leur première réunion depuis la révision de la législation sur le climat en juillet, présentée par la Commission européenne.

Les 27 ministres de l’Énergie de l’UE se réuniront afin de discuter du paquet climatique « Fit for 55 » présenté en juillet par la Commission. Ils se rassembleront ce mercredi 22 septembre en Slovénie, État qui assure actuellement la présidence tournante de l’UE.

Ce paquet climat-énergie, qui comprend 14 textes législatifs différents, cherche à réduire d’au moins 55 % les émissions de l’UE avant la fin de la décennie.

Mercredi, les ministres se concentreront sur deux directives (sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique) qui ont pour objectif de faire augmenter de 40 % la consommation des énergies renouvelables dans le mix total d’énergie consommée, tout en réduisant la consommation d’énergie de 36 à 39 % d’ici 2030.

Un document distribué aux ministres avant la séance, vu par EURACTIV, suggère que les discussions seront assez vastes. Chaque ministre sera invité à commenter les deux propositions dans le contexte de l’ensemble du paquet climatique « Fit for 55 ».

Les ministres examineront la directive sur les énergies renouvelables afin de trouver une solution qui permettra à tous les domaines de l’économie (électricité, bâtiments, industrie et transport) de contribuer à la promotion des énergies vertes.

Ils vérifieront également que la révision de la directive sur l’efficacité énergétique prévoit les mesures nécessaires afin d’assurer une transition équitable.

Ces deux textes législatifs exigent des pays de l’UE qu’ils intensifient leurs efforts pour atteindre les objectifs prévus par la Commission européenne.

Dans le cadre de leurs plans nationaux pour l’énergie et le climat, par exemple, les pays de l’UE devront dépasser l’ancien objectif fixé par l’UE. Pour rappel, l’objectif avait récemment été porté d’un pourcentage de 32 % à 40 % d’énergies renouvelables dans le bouquet énergétique des membres de l’UE d’ici 2030. Il reste donc beaucoup à faire.

Climat : le monde de l’énergie se réunit face au rebond de ses émissions – EURACTIV.fr

Alors que les ministres de l’UE se sont exprimés sur d’autres éléments du paquet « Fit for 55 », leur avis sur les deux directives, dont ils discuteront mercredi, n’est pas encore arrêté. Certains pays, comme les Pays-Bas, ont cependant publié un avis sur l’ensemble du paquet à la suite d’une requête de la Commission.

Aborder le paquet dans son ensemble laisse plus de place à la discussion sur les différents textes législatifs. Cela donne aux pays de l’UE plus de chances de parvenir à un accord qui corresponde aux objectif fixés par l’UE pour 2030 en matière de climat.

S’adressant au Parlement européen la semaine dernière, le vice-président de la Commission chargé du climat, Frans Timmermans, a fait la proposition suivante aux législateurs européens :  « Ma proposition au Parlement et au Conseil : Examinons le paquet « Fit for 55 » dans son ensemble. S’il y a des éléments que vous souhaitez modifier, aidez-nous à trouver des alternatives qui permettent d’atteindre le même objectif. Tel est, il me semble, l’objectif ultime que nous devons nous fixer afin d’assurer un partage équitable des responsabilités, entre les États membres et les régions ».

Les ministres de l’Environnement de l’UE se réuniront ensuite en octobre afin de discuter du paquet. Cette réunion sera également déterminante, puisque de nombreux textes législatifs relèvent de la compétence de ces ministres.

Selon le document de séance, voici les trois questions auxquelles les ministres européens devront répondre mercredi :

  1. Selon vous, et compte tenu de l’ensemble du paquet « Fit for 55 », y a-t-il d’autres aspects qui devraient être abordés dans les deux directives afin de garantir que tous les États membres et l’Union atteignent leurs objectifs, respectent leurs engagements internationaux en matière d’énergie et de climat et parviennent à une neutralité climatique d’ici 2050 ?
  2. Dans le cadre du paquet « Fit for 55 », les mesures prévues par la révision de la directive sur les énergies renouvelables permettent-elles de trouver un juste équilibre qui garantira que tous les secteurs de l’économie (électricité, bâtiments, industrie et transports) contribuent au déploiement des énergies renouvelables en fonction de leur potentiel de rentabilité, y compris les secteurs dans lesquels les progrès ont été plus lents jusqu’à présent ?
  3. Selon vous, la DEE (directive sur l’efficacité énergétique) ainsi révisée, prévoit-elle les dispositifs nécessaires qui assureront une transition inclusive et juste, notamment pour les ménages à revenu moyen ?

Transports, importations, forêts : les recettes de l’UE pour sabrer ses émissions – EURACTIV.fr

Subscribe to our newsletters

Subscribe