En 2020, la Chine a investi 1 milliard de dollars en Pologne, autant qu’en France

Au niveau mondial, les investissements chinois ont chuté de 37 %, passant de 53 à 34 milliards de dollars. [Mc_Cloud/Shutterstock]

La Pologne figurait parmi les principales destinations de l’UE pour les investissements chinois en 2020, a annoncé jeudi l’Institut économique polonais (PIE).

Selon le PIE, la valeur totale des projets d’investissement chinois en Pologne l’année dernière pouvait être estimée à environ 1 milliard de dollars. L’institut a ajouté que les deux seuls pays de l’UE ayant plus d’investissements chinois étaient l’Allemagne avec une valeur estimée des projets de 2 milliards de dollars et la France avec 1 milliard de dollars.

Le PIE a également déclaré que la plupart des opérations d’investissement de la Chine en Pologne étaient liées à deux grands projets de centres logistiques.

« L’ampleur des investissements chinois en Pologne l’année dernière est d’autant plus surprenante qu’en 2020, ils étaient à leur plus bas niveau dans l’Union européenne depuis 2013. En 2020, la Chine a investi un total de 7,5 milliards USD en Europe, soit une baisse de 44 % par rapport à l’année précédente », indique le PIE.

Au niveau mondial, les investissements chinois ont également chuté de 37 %, passant de 53 à 34 milliards de dollars, en baisse depuis le record de 139 milliards de dollars d’investissements du pays en 2017 à travers le monde.

Les investisseurs chinois ont montré un intérêt relativement faible pour les pays du groupe de Visegrad. Depuis 2019, le plus grand afflux de capitaux chinois a été enregistré par la Hongrie (2,4 milliards de dollars), suivie de la Pologne et de la République tchèque avec respectivement 1,2 milliard et 1 milliard de dollars. La Slovaquie est à la traîne avec 0,1 milliard de dollars d’investissements chinois, a rapporté le PIE.

Les eurodéputés veulent renforcer les contrôles des investissements étrangers

Faut-il craindre les investissements importants venus de Chine ou de Russie en Europe ? Les députés européens votent sur un système de filtrage pour les contrôler. Une interview de notre partenaire, Ouest-France.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer