Les entreprises européennes se montrent circonspectes vis-à-vis des règlements chinois : enquête

china_consumerism_02.jpg

Cet article fait partie de l'édition spéciale European Business Summit.

Les entreprises européennes restent optimistes en ce qui concerne les perspectives de développement économique de la Chine, mais elles sont moins confiantes vis-à-vis des perspectives de profit à court terme et s'inquiètent de l'imprévisibilité des règlements, selon une enquête.

Une enquête annuelle de plus de 500 entreprises européennes en Chine révélée mardi (29 juin) a montré que 78 % des sondés étaient optimistes dans l'ensemble quant aux perspectives de croissance, contre 65 % l'an dernier au milieu de la crise mondiale.

Toutefois, seulement 34 % des entreprises questionnées par la chambre de commerce de l'UE en Chine se sont montrées optimistes sur leur future rentabilité dans les deux ans à venir.

La concurrence croissante venant avec les entreprises chinoises locales est de plus en plus inquiétante, d'après l'enquête.

Comme dans le passé, l'enquête a révélé un mécontentement majeur parmi les entreprises de l'UE sur l'interférence et l'incertitude des règlements.

La grande majorité des sondés ne s'attendant pas à ce que les règlements pour les entreprises étrangères deviennent plus justes dans un futur proche.

La mise en application discrétionnaire des lois et règlements, le processus d'enregistrement opaque et pesant de même que les inquiétudes quant à la protection des droits de la propriété intellectuelle continuent d'alimenter les craintes principales des entreprises européennes en Chine, a affirmé Jacques de Boisseson, le président de a chambre, dans une déclaration.

Les défis règlementaires persistants tempèrent l'attractivité de la Chine en tant que destination d'investissement à long terme, a-t-il ajouté.

(EURACTIV avec Reuters. Article traduit de l'anglais par EURACTIV.)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.