Les Européens achètent toujours plus de voitures

Le durcissement des normes européennes dope paradoxalement le marché automobile . Les ventes de voitures ont progressé en 2019 de 1,2% à plus de 15,3 millions de véhicules.

C’est en Allemagne que les ventes de voiture s’envolent le plus. En 2019, les ventes ont bondi de 5 %, contre près de 2 % en France. Les autres marchés sont plus modérés, avec +0,3 % en Italie ,- 4,8 % en Espagne et -2,4% au Royaume-Uni.

Le marché européen avait démarré l’année en recul, « mais le dernier trimestre, et le mois de décembre en particulier, ont poussé la performance annuelle en territoire positif» , a commenté l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA).

Les émissions de CO2 des voitures neuves toujours trop hautes

Alors que l’Union européenne a établi une limite de 95g/km pour les véhicules neufs, à un an de la date buttoir, les constructeurs stagnent à 122g/km selon les données d’AAA Data. Un article de notre partenaire, le Journal de l’environnement.

Ainsi, le nombre de voitures particulières neuves mises sur les routes de l’Union européenne a augmenté de plus de 200.000 unités en 2019, pour atteindre 15,34 millions de véhicules.

Sur le seul mois de décembre, les immatriculations se sont envolées de 21,7% à près de 999.000 véhicules. Mais cette hausse exceptionnelle est liée à des facteurs réglementaires.

En France, certains acheteurs se sont précipités chez les concessionnaires en fin d’année, anticipant une hausse drastique des malus sur les gros véhicules les plus polluants à partir du 1er janvier.

Au niveau européen, « le marché a été artificiellement dopé»  par le durcissement des normes sur les émissions de CO2, qui contraint les constructeurs à respecter un plafond de 95 grammes par kilomètre en moyenne sur leur gamme à partir de 2020, sous peine de lourdes amendes, a expliqué à l’AFP Flavien Neuvy, directeur de l’Observatoire Cetelem de l’automobile.

En fin d’année, « il y a eu des immatriculations par anticipation de gros véhicules émetteurs de CO2 pour éviter qu’ils entrent dans le calcul des quotas 2020» , a-t-il détaillé.

Le groupe Renault (avec Dacia, Lada, Alpine) a progressé de 1,1% sur l’ensemble de l’année, quasiment au même rythme que la moyenne des concurrents, tandis que son rival français PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall) a perdu des parts de marché, en reculant de 1,1%, d’après les chiffres de l’ACEA.

 

Sur l’année complète, le groupe Volkswagen a renforcé sa première place dans l’UE, avec des livraisons en progression de 3,1%. Le groupe, qui comprend les marques Audi, Porsche, Seat et Skoda, a atteint 23% de parts de marché (+0,1 point).

L'UE adopte définitivement les futures normes d’émissions des voitures

Le Conseil européen a adopté, ce lundi 15 avril, les futures normes d’émissions de gaz carbonique des véhicules neufs. Un article de notre partenaire, le Journal de l’environnement.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER