Macron, Merkel et May unis contre les États-Unis sur les droits de douane

Merkel May Macron

L’Allemagne, la France et le Royaume-Uni ont appelé les États-Unis à ne pas imposer des droits de douane de façon unilatérale. Un article de notre partenaire l’Ouest-France.

Emmanuel Macron, Angela Merkel et Theresa May mettent de nouveau en garde les États-Unis contre des sanctions commerciales vis-à-vis de l’Europe, estimant que l’Union européenne « doit se tenir prête à réagir, le cas échéant, avec efficacité et célérité ».

« Les trois dirigeants souhaitent que Washington ne prenne pas de mesures contraires aux intérêts transatlantiques », selon un communiqué publié dimanche par l’Élysée à l’issue d’un entretien téléphonique, la veille, entre le président français, la chancelière allemande et la Première ministre britannique.

Face à Washington, la Commission joue l'apaisement sur le commerce

L’exécutif européen est prêt à discuter de « toute question » que l’administration Trump voudrait soulever lors de la négociation de l’exemption de droits de douane pour l’Europe, y compris la reprise du TTIP.

Les États-Unis ont instauré des droits de douane de 25 % sur leurs importations d’acier et de 10 % sur celles d’aluminium en mars, mais ont prévu d’en exempter l’UE jusqu’au 1er mai. Le président Donald Trump doit décider à cette date de rendre ou non cette exemption permanente.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.