Berlin va accueillir la nouvelle « gigafactory » de Tesla

EPA-EFE/CLEMENS BILAN [Photo: EPA-EFE/CLEMENS BILAN]

Le constructeur automobile américain Tesla prévoit de construire son site européen en Allemagne, non loin de Berlin — comme l’a enfin révélé son fondateur Elon Musk le mardi (12 novembre).

La quatrième « gigafactory » d’Elon Musk verra le jour à quelques encablures de la capitale allemande. Cette annonce met fin à une longue période d’incertitude sur l’emplacement du nouveau site de Tesla, le constructeur de voitures électriques qui chamboule le marché.

Elon Musk faisait durer le suspense depuis 2016, laissant entendre qu’un siège européen proche de la frontière avec le Benelux serait une bonne idée.

« Tout le monde sait que l’ingénierie allemande est incroyable. C’est une des raisons pour lesquelles nous implantons notre méga-usine européenne en Allemagne », a déclaré Elon Musk.

L’entrepreneur milliardaire a également indiqué que « nous créerons un centre de design et d’ingénierie à Berlin, car la capitale est mondialement connue pour l’art qu’elle recèle », ajoutant que l’usine serait proche du nouvel aéroport de Brandebourg.

Tesla envisage une implantation de taille en Allemagne

Le constructeur américain de voitures électriques pourrait construire une méga-usine en Allemagne, selon les médias locaux. Ce qui permettrait à Elon Musk d’éviter les pires effets d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Dans son rapport des profits du troisième trimestre, l’entreprise a affirmé que son bras européen serait opérationnel en 2021 et qu’elle y construirait sa célèbre berline Tesla Model 3 en plus du nouveau SUV Model Y.

La troisième « gigafactory » de Tesla, située à Shanghai, a commencé ses activités le 12 novembre. Les deux usines chinoises et européennes devraient permettre à Elon Musk de profiter de marchés lucratifs et d’éviter de possibles difficultés relatives aux exportations résultant des tensions commerciales mondiales.

Bien que Berlin n’arrive pas à la cheville du Bade-Wurtemberg en matière automobile, la capitale devient progressivement le fief de la mobilité électrique dans tout l’outre-Rhin : c’est là que sont situées la nouvelle société commune de BMW et Daimler ainsi que Moia, la filiale VW de minibus électriques partagés.

Angela Merkel veut accélérer la révolution des voitures électriques en Allemagne

Angela Merkel a annoncé le 3 novembre que l’Allemagne souhaitait créer un million de bornes électriques d’ici à 2030, en vue de négociations ardues avec l’industrie automobile.

Le gouvernement a aussi commencé à adopter d’importantes mesures. La chancelière allemande, Angela Merkel a ainsi déclaré plus tôt en novembre que son pays devrait accueillir 1 million de bornes électriques d’ici à 2030.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.